S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.05.2024 à 14 H 34 • Mis à jour le 24.05.2024 à 14 H 41
Par
Investissement vert

OCP Green Water sécurise 100 M€ de la SFI pour son pipeline d’eau dessalée Jorf Lasfar-Khouribga

La Société financière internationale (SFI-Groupe Mondiale) devrait approuver le 25 juin un prêt de 100 millions d'euros pour financer la construction d'un pipeline de 219 km destiné à acheminer l'eau dessalée de l’unité de Jorf Lasfar à la mine de phosphate de Khouribga

À travers sa filiale OCP Green Water, le groupe OCP a sécurisé un nouveau financement pour son projet de pipeline Jorf Lasfar-Khouribga dédié à l’acheminement d’eau dessalée. Selon les documents consultés par Le Desk, la Société financière internationale (SFI), relevant de la Banque Mondiale, devrait accorder au groupe marocain et leader mondial en transformation de phosphate une facilité de dette allant jusqu’à 100 millions d’euros (M €). L'accord de prêt devrait être approuvé le 25 juin prochain par le Conseil d'administration de l'institution financière mondiale.


Pour rappel, SFI avait déjà accordé un prêt de 100 millions d'euros à OCP pour la construction de centrales solaires destinées à la production d'engrais à faible teneur en carbone.


Cet appui financier, précisent les documents de la SFI, permettra de couvrir une partie de l’investissement de 486 millions de dollars (M $) que nécessitera la réalisation du pipeline de 219 km afin d'acheminer l'eau dessalée produite dans les usines de dessalement existantes et futures d'OCP Green Water à Jorf Lasfar vers des réservoirs situés à proximité de ses sites d'extraction à Khouribga.


Outre ce prêt, la branche de la Banque mondiale proposera aussi, en vertu de ce partenariat, un accompagnement en terme de connaissances, d’innovation et de renforcement des capacités. Les mêmes sources précisent que la SFI appuiera le groupe phosphatier dans l’établissement de normes environnementales et sociales pour ce projet.


Le projet porté par le groupe OCP, un client de la SFI depuis 2021, note-t-on, répond à de multiples objectifs et exigences environnementales, avec un fort impact attendu. Le pipeline, étayent les mêmes documents, contribuera à la stratégie d'investissement vert du groupe dirigé par Mostafa Terrab et qui vise à répondre à sa demande opérationnelle en eau grâce à une eau non conventionnelle d'ici 2024, à fournir de l'eau potable aux villes voisines, ainsi qu’à soutenir le développement d'activités agricoles à forte valeur ajoutée.


Pour rappel, le système de distribution de pipeline prévu par le groupe OCP sera doté d’une capacité de conception de 80 millions de mètres cubes par an, un bassin de 25 000 m3 et la station de pompage sur le site industriel de Jorf Lasfar,  qui compte des usines de dessalement construites dans le cadre du programme de dessalement Wave I, et d'une nouvelle unité de dessalement par osmose inverse dans le cadre du programme Wave II, dont le lancement est prévu au dernier trimestre de 2024. L'eau dessalée sera acheminée à la zone de la mine de phosphate de Khouribga.


D’un diamètre de 1,3 mètre et entièrement enterré à une profondeur de 1,5 mètre sous le sol, le pipeline est conçu pour transférer de l'eau dessalée vers plusieurs points de décharge à l'expansion de Beni Amir, le bassin de Khouribga et l'usine de lavage de Beni Amir, suivant principalement le même itinéraire que le pipeline à boue détenu et actuellement exploité par OCP. Le droit de passage du pipeline (RoW) est ainsi situé soit dans un droit de passage existant établi en 2013 pour le pipeline à boue, soit dans des réserves routières existantes.


La construction du pipeline a commencé au premier trimestre 2023 et devrait durer 24 mois. Un corridor de pose de 20 mètres de large et d'accès au site le long du RoW a été temporairement établi pour la durée de la phase de construction. Un consortium de deux entrepreneurs en construction marocains a été sélectionné pour les travaux de construction. Le groupe OCP a nommé un cabinet de conseil en ingénierie et en services environnementaux reconnu pour agir en tant qu'ingénieur propriétaire et consultant en gestion de projet pendant les phases de développement, de construction et de mise en service.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu