Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.05.2016 à 14 H 17 • Mis à jour le 09.05.2016 à 14 H 17
Par
Iran

Téhéran a testé un missile balistique d’une portée de 2000 km

Des Gardiens de la révolution iranienne célébrant la réussite d’un test de lancement d’un missile balistique. USA TODAY
L'Iran a testé il y a deux semaines un missile balistique d'une portée de 2 000 kilomètres et d'une précision de huit mètres, a déclaré lundi un officier iranien cité par l'agence de presse Tasnim.

L’Iran a testé il y a deux semaines un missile balistique d’une portée de 2 000 kilomètres et d’une précision de huit mètres, a déclaré lundi un officier iranien cité par l’agence de presse Tasnim. « Nous avons testé il y a deux semaines un missile d’une portée de 2 000 kilomètres avec une marge d’erreur de huit mètres. Une marge d’erreur de huit mètres, cela signifie une précision totale », a déclaré le général Ali Abdollahi cité par l’agence de presse.

Une meilleure puissance de frappe contre Israël

La République islamique s’efforce depuis un an d’améliorer la précision de ses missiles qui, dit-elle, lui offriront une meilleure puissance de frappe contre Israël. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne dénoncent les essais de missiles capables de porter des ogives nucléaires effectués ces derniers temps par l’Iran, estimant qu’ils violent la résolution 2231 du Conseil de sécurité, adoptée au lendemain de l’accord sur le nucléaire. Téhéran affirme de son côté que ces armes ne sont pas destinées à être équipées de têtes nucléaires.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré fin mars que les missiles apportaient davantage de garanties à l’Iran que les négociations, affichant son soutien aux Gardiens de la révolution dont les récents essais de missiles balistiques ont suscité la condamnation des pays occidentaux.

Avec Mediapart