Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.06.2016 à 14 H 44 • Mis à jour le 30.06.2016 à 17 H 18
Par
Etats-Unis

La base aérienne militaire d’Andrews bouclée, un exercice sème la panique

L'aéroport militaire Joint Base Andrews près de Washington, dans l'Etat du Maryland, a été fermé jeudi matin après des indications sur la présence d'un tireur embusqué.

L’aéroport militaire Joint Base Andrews près de Washington, dans l’Etat du Maryland, a été fermé jeudi matin après des “ indications sur un tireur actif“ , selon le compte Twitter de la base. Le personnel a été prié de se mettre en sécurité vers 9h16 heure locale (14h16 heure du Maroc).


L’incident serait en cours dans un département médical de la base militaire, le Malcolm Grow Medical Facility. Des secours se seraient rendus sur place.


Un exercice qui a mal tourné ?

Selon MSNBC, personne ne peut confirmer, à ce stade, qu’il y ait eu des tirs dans le cadre du vérouillage de l’aéroport militaire Joint Base Andrews près de Washington. Un exercice grandeur nature mettant en scène la présence d’un tireur était prévu, mais le Twitter de la base précise qu’il semblerait que l’exercice se soit transformé en situation réelle. Mais d’autres médias américains avancent plutôt l’hypothèse d’une mauvaise communication autour de l’annonce de l’exercice, qui aurait fait croire à la présence réelle d’un tireur.


La base est utilisée comme aéroport pour Air Force One, l’avion du président américain et d’autres officiels de haut rang. Joe Biden, vice-président des Etats-Unis, était censé décoller de cette base à midi, heure locale.


Le mois dernier, l’aéroport avait déjà été immobilisé après qu’une femme ait indiqué porter une bombe sur elle.


Avec Agences



Update : La base aérienne américaine d’Andrews, située près de Washington, a brièvement été placée en confinement ce matin après le signalement de la présence présumée d’un tireur, qui s’est avéré être une fausse alerte.