Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.08.2016 à 20 H 16 • Mis à jour le 05.08.2016 à 08 H 50
Par
JO de Rio

Une présence médiatique marocaine insignifiante aux JO

Abdelmajid El Hissouf, à droite, de la délégation olympique marocaine, prend une photo à son arrivée à l’aéroport international de Rio de Janeiro pour les Jeux Olympiques à Rio de Janeiro, au Brésil, le samedi 30 juillet 2016. 2016 . PATRICK SEMANSKY / AP
La planète entière aura les yeux rivés sur Rio à partir de demain et ce jusqu’au 21 août. La délégation marocaine présente sur place est composée de sportifs, médecins, entraineurs, dirigeants et une toute petite poignée de journalistes.

A l’instar des 204 autres pays participants au Jeux olympiques de Rio, le drapeau marocain a été hissé dans le ciel du village olympique, composé de 31 immeubles de 17 étages chacun, à 15h30 (locale), 19h30 heure marocaine. Une cérémonie qui a vu la participation de Larbi Moukhariq, ambassadeur du Maroc au Brésil, et de toute la délégation marocaine présente sur place. C’est un moment préparatif pour la grand messe d’ouverture prévue demain soir au stade mythique de Maracana et qui annoncera le début de la compétition. La deuxième plus grande ville du Brésil accueille les premiers Jeux olympiques organisés en Amérique du Sud. Plus de 10 500 athlètes en provenance de 205 pays vont s’affronter dans 306 épreuves en 42 disciplines.


Le drapeau national fera lui aussi partie de la parade des nations lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux demain et il sera confié au cavalier de saut d’obstacles Abdelkebir Ouaddar. Derrière lui, les 48 autres sportifs marocains engagés dans 13 disciplines défileront vêtus d’habits traditionnels. En plus de l’athlétisme, le Maroc sera aussi représenté dans les épreuves de boxe, de cyclisme, de judo, de taekwondo, de lutte, de canoë kayak, d’escrime, de natation, d’haltérophilie, de tir sportif et de golf. « Nous sommes arrivés il y a une semaine et chacun des sportifs a pris place et suit le programme d’entrainement que les coachs on mis en place », nous confie Noureddine Benabdenbi, le secrétaire général du comité olympique nationale et patron de la délégation marocaine à Rio.


Dix journalistes à peine

« La présence marocaine ne se limite pas qu’aux sportifs. Il y a aussi des dirigeants, des entraineurs, un staff médical et… 10 journalistes, dont deux photographes, mais aucun d’entre eux ne travaille pour la SNRT », détaille Noureddine Benabdenbi. Une petite poignée donc de journalistes locaux couvriront le plus grand rendez-vous sportif planétaire. Un chiffre insignifiant quand on sait que plus de 25 000 ont été accrédité par les organisateurs. A la surprise générale, et même si la télévision nationale retransmettra en direct l’événement, elle n’a pas pris la peine d’envoyer une équipe sur place. Selon des sources médiatiques nationales, les chaines publiques vont se contenter des images qui seront fournies par l’Union des radios et télévisions arabes. Improbable donc de voir des capsules sur nos télés transmises directement ou en différé depuis le Brésil, où encore des interviews ou reportage avec les sportifs au sein du village, à l’exception toutefois de Mourad Moutaouakil, journaliste pour 2M.


Espérons seulement que notre participation soit plus honorable que la représentativité médiatique. Dans ce sens, Noureddine Benabdenbi reste confiant et se dit optimiste à l’image de toute la délégation.