Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.12.2016 à 13 H 00 • Mis à jour le 28.12.2016 à 13 H 00
Par
Balise

BMCI: un contrôle fiscal devrait impacter les résultats maîtrisés par un coût du risque allégé

Siège de la BMCI à Casablanca. LE DESK
La banque a reçu, en mai dernier un avis de vérification fiscale. La tendance des résultats annuels 2016 pourrait être impactée par la notification suite ce contrôle fiscal.

L’allègement du coût du risque continue de porter la croissance de la rentabilité financière du Groupe Banque marocaine pour le commerce et l’industrie (BMCI), qui affiche des résultats trimestriels mitigés, commentent les analystes d’Upline Securities.


Côté risque, la charge y afférente a enregistré une forte amélioration passant de 649,3 millions de dirhams (MDH) à 437,1 MDH, soulignent les analystes financiers à l’occasion de la publication des résultats semestriels de la banque cotée à la Bourse de Casablanca, notant que le taux de provisionnement sur une base social s’établit à 72,1 % à fin septembre 2016.


Côté activité, les prêts et créances sur la clientèle consolidés ont affiché une progression de 5,1 % à 51 milliards de dirhams (MMDH), comparativement à fin 2015. Quant aux dettes envers la clientèle, elles ont enregistré une quasi-stagnation (-0,1 %) à 42 MMDH.


En termes de profitabilité, le Groupe BMCI a affiché un recul de 3,3 % de son produit net bancaire (PNB) à 2,30 MMDH. Une baisse imputable, selon Upline, à la contraction de la marge d’intérêt (-5,1 % à 1,82 MMDH) et du résultat des opérations de marché (-6,4 % à 152,9 MDH).


Un avis de vérification fiscale portant sur l’IS, la TVA et l’IR

En revanche, la marge sur commissions a affiché une légère hausse de 0,6 % à 351,9 MDH, poursuit la même source.


Pour leur part, les charges générales d’exploitation ont augmenté de 3,9 % à 1,18 MMDH, en raison principalement des dépenses liées au plan stratégique BMCI 2020. Ainsi, le coefficient d’exploitation ressort à 51,2 %, contre 47,6 % une année auparavant, a-t-elle ajouté.


Enfin et en intégrant une hausse de la charge d’IS (un taux théorique de 43,6 % contre 37,9 % une année auparavant), le résultat net part du Groupe (RNPG) ressort en croissance de 4,5 % à 395,4 MDH.


Les analystes d’Upline ont également rappelé que la banque a reçu, en mai 2016, un avis de vérification fiscale portant sur les exercices 2012 à 2015, couvrant l’IS, la TVA et l’IR. Ainsi, BMCI annonce que la tendance des résultats annuels 2016 pourrait être impactée par la notification suite ce contrôle fiscal.


Avec MAP