Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.01.2017 à 18 H 24 • Mis à jour le 08.01.2017 à 18 H 29
Par
Gouvernement

Akhannouch laisse Benkirane dans l’expectative à la veille d’un Conseil des ministres

Aziz Akhannouch à Oujda samedi 7 janvier 2017. RNI
Alors que le chef du gouvernement est résolu à maintenir la coalition sortante, le patron du RNI s’est donné du temps pour de nouvelles consultations avec l’UC et l’USFP et la visite de ses troupes à Oujda. Demain, le roi Mohammed VI présidera un Conseil des ministres au Palais de Marrakech

Loin du tumulte créé par sa volte-face ouvrant de nouvelles possibilités d’élargir la future coalition gouvernementale à l’UC voire à l’USFP, laissant Abdelilah Benkirane dans l’expectative, le président du parti du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, a tenu, samedi 7 janvier à Oujda, une rencontre de communication avec les militants et les cadres du parti dans la région de l’Oriental, sous le signe de « l’édification institutionnelle du parti, pilier fondamental pour la consolidation du processus démocratique ».


Lire aussi : Aziz Akhannouch temporise en vue d’« une coalition forte »


A cette occasion, Akhannouch a appelé les militants du parti « à œuvrer à donner une nouvelle impulsion au RNI afin qu’il puisse occuper la place qui lui échoit sur la scène politique nationale ».


Lire aussi : Devant les élus PJD, Benkirane fait le point sur les tractations gouvernementales


Lors de cette rencontre, à laquelle ont pris part des membres du bureau politique du parti, le président du RNI a souligné « la nécessité de procéder à une évaluation de l’action du parti, de s’arrêter sur ses points forts et ses points faibles et de prendre toutes les mesures organisationnelles de nature à renforcer la présence du parti dans les différentes régions et provinces du Maroc, afin d’être plus proche du citoyen et à l’écoute de ses préoccupations ».


Il a également mis en avant « l’importance de ce genre de rencontres dans la mesure où elle constituent l’occasion d’écouter les préoccupations et les propositions du parti de même qu’elles permettent d’ouvrer selon une approche participative pour concevoir une vision susceptible de permettre de relever les défis du RNI ».


Les autres intervenants ont abordé nombre de questions telles la reconstruction du parti, le renforcement de la représentativité féminine et l’accélération de la mise en place d’organisations parallèles pour insuffler une nouvelle dynamique au parti et renforcer sa présence dans les différents secteurs.


Lire aussi : Mohammed VI présidera un Conseil des ministres le 9 janvier


Aziz Akhannouch était notamment accompagné de Moulay Hafid Elalamy qui a exposé les grandes lignes de son Plan d’accélération industrielle affirmant « qu’il était en avance par rapport aux objectifs assignés ». Il a aussi évoqué « le grand voisin algérien » qui devrait selon lui, « voir dans le Maroc, une opportunité et non une menace ».


De retour à Rabat Akhannouch a croisé Benkirane ce dimanche lors d’une cérémonie de recueillement sur la tombe de Hassan II au Mausolée Mohammed V de Rabat. Demain matin, Benkirane tiendra un Conseil de gouvernement qui devrait précéder de quelques heures un Conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI au Palais de Marrakech.