Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.04.2017 à 13 H 50 • Mis à jour le 17.04.2017 à 14 H 48
Par
Agriculture-SIAM

Akhannouch: la production céréalière devrait atteindre le chiffre record de 102 millions quintaux

Aziz Akhannouch s’exprimant lors de l’ouverture du SIAM 2017 à Meknès lundi 17 avril 2017. AIC PRESS
La production céréalière au titre de la campagne agricole 2016-2017 devrait être en hausse de 203% par rapport à la campagne précédente, dépassant ainsi les objectifs ciblés par le Plan Maroc Vert, a annoncé, lundi à Meknès, le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement et des eaux et des forêts, Aziz Akhannouch

La production céréalière au titre de la campagne agricole 2016-2017 devrait atteindre le chiffre record de 102 millions de quintaux, en hausse de 203 % par rapport à la campagne précédente, dépassant ainsi les objectifs ciblés par le Plan Maroc Vert, a annoncé, lundi à Meknès, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement et des eaux et des forêts, Aziz Akhannouch.


« Les estimations font état d’une répartition de la production record pour cette année entre les trois céréales principales, à raison de 49,4 millions de quintaux pour le blé tendre, 28,9 millions de quintaux pour l’orge et 23,3 millions de quintaux pour le Blé dur », a fait savoir Akhannouch à l’ouverture des 9-èmes Assises de l’agriculture, organisées autour du thème Agriculture et sécurité alimentaire au fil de l’eau.


« La campagne actuelle a été marquée par une bonne pluviométrie, bien répartie dans l’espace et le temps, avec une température modérée, qui a permis l’approvisionnement et l’utilisation des intrants », a précisé le ministre.


Ainsi, le niveau de vente des semences certifiées a connu une hausse spectaculaire de 52 % par rapport à l’année précédente, tandis que la superficie emblavée des céréales d’automne a dépassé 52 %, a souligné Akhannouch.


Il a relevé une croissance remarquable de la production de l’ensemble des filières agricoles, en l’occurrence les agrumes avec une récolte de 2,4 millions tonnes (+20 %) et des dattes (117 000 tonnes).


Infographie Le Desk. Reproduction soumise à autorisation


Les travaux des 9è Assises de l’agriculture, se sont ouverts, lundi à Meknès, avec la participation d’Alpha Condé, président de l’Union africaine (UA) et président de la République de Guinée, invité de marque de cette édition.


Cette édition marquée par la participation d’une quinzaine de ministres de l’agriculture, notamment le ministre italien pour les politiques agricoles, alimentaires et forestières, Maurizio Martina, qui représentera l’Italie, invitée d’honneur du SIAM, et Isabel Garcia Tejerina, ministre espagnole de l’Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, a pour objectifs de sensibiliser et de mobiliser autant les opérateurs agricoles que les décideurs et l’opinion publique sur l’impératif d’une gestion hydrique efficiente et respectueuse des impératifs environnementaux.


Placées sous le Haut patronage du roi Mohammed VI, ces assises feront également le point des avancées et des réalisations du Plan Maroc Vert « qui, depuis son lancement en 2008, a toujours érigé l’utilisation rationnelle de la ressource hydrique parmi ses priorités », estime l’agence MAP.


Les ressources hydriques représentent un enjeu planétaire en matière de sécurité alimentaire et l’utilisation durable de l’eau est l’un des principaux défis mondiaux du XXIe siècle.


Selon les estimations des Nations Unies, 70 % de l’eau douce utilisée dans le monde sert à la production de produits agricoles. La demande mondiale d’eau dans l’agriculture augmentera d’environ 20 % d’ici à 2050.