Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.08.2017 à 11 H 16 • Mis à jour le 30.08.2017 à 11 H 18
Par
Sahara

Des demandeurs d’asile de Tindouf en grève de la faim à Madrid

Dans les camps de Tindouf. DR
Les 54 demandeurs d'asile, arrivés à l'aéroport de Madrid-Barajas sur des vols depuis l'Algérie au cours des dix derniers jours, sont des hommes âgés de 18 à 35 ans. 52 proviennent des camps de réfugiés de Tindouf et deux viennent de Cuba, où ils ont obtenu leur diplôme en médecine

Plus de 50 réfugiés des camps de Tindouf qui ont demandé l’asile au cours des dix derniers jours à l’Espagne, ont entamé une grève de la faim à l’aéroport Adolfo Suárez Madrid-Barajas, selon un porte-parole des personnes concernées.


« Nous sommes 54 Sahraouis qui sont en grève de la faim depuis hier midi sans nourriture ni sans eau », explique l’un des demandeurs d’asile, Saad Asman, qui affirme que jusqu’à présent personne ne s’est intéressé par l’état de santé du groupe, alors que certaines personnes sont étourdies, parmi elles un diabétique, rapporte EFE.


Asman dit qu’un agent de police leur a dit que cet acte de protestation est « leur problème » et que « ils ne résoudront rien ».


« Nous sommes enfermés dans une très petite pièce, sans climatisation pendant deux jours. Les fenêtres ont un double vitrage. Nous ne voyons pas le soleil. Il y a une porte surveillée par la police 24 heures sur 24 », a-t-il déclaré à EFE.


Les 54 demandeurs d’asile, arrivés sur des vols depuis l’Algérie au cours des dix derniers jours, sont des hommes âgés de 18 à 35 ans.


Sur le total, 52 proviennent des camps de réfugiés de Tindouf et deux viennent de Cuba, où ils ont obtenu leur diplôme en médecine. « Beaucoup d’entre eux sont des étudiants qui préfèrent faire une grève de la faim ».