Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.01.2020 à 23 H 22 • Mis à jour le 28.01.2020 à 23 H 22
Par et
Cour des comptes

Jettou tire la sonnette d’alarme sur le régime de retraite

28 janvier 2020. Présentation d’un exposé par Jettou lors d’une séance commune des deux chambres du Parlement. MAP
Lors d’un exposé présenté devant les deux Chambres du Parlement sur les activités des juridictions financières pour 2018, le président de la Cour des comptes a souligné que la création d’un pôle unique du secteur public n’a pas été mis en place précisant que les déficits de la CMR et de la CNSS se sont aggravés.

Le régime de la retraite exige une intervention décisive afin d’accélérer le rythme de la réforme, a affirmé mardi à Rabat le premier président de la Cour des comptes Driss Jettou.


« J’insiste à nouveau sur l’urgence qui s’attache à une intervention décisive pour accélérer le rythme de la réforme en vue d’éviter l’épuisement des réserves et son impact négatif sur la pérennité des régimes de retraite, l’épargne et le financement de l’économie nationale », a souligné Jettou dans un exposé présenté lors d’une séance commune des deux Chambres du Parlement sur les activités des juridictions financières pour 2018.


Dans ce sens, le premier président a mis en exergue ses précédentes interventions devant les deux chambres sur la situation de ces caisses et les risques importants que représentent les indicateurs du déficit pour les équilibres des finances publiques. Cependant, a-t-il noté, « à ce jour les étapes suivantes de la réforme n’ont pas été enclenchées, notamment en vue de la création d’un pôle unique du secteur public répondant aux conditions d’équilibre, de pérennité et aux règles de bonne gouvernance ».


Jettou a précisé que le déficit technique du régime des pensions civiles de la Caisse marocaine des Retraites (CMR) a atteint à fin 2019 un total de 5,24 milliards de DH après 6 milliards en 2018 et 5,6 milliards de DH l’année précédente, soulignant que ses réserves ont diminué à 75,9 milliards de DH.


Pour sa part, la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) connaît une situation semblable bien que moins aiguë, alors que le Régime Collectif d’Allocation de Retraites (RCAR) enregistre un léger excédent technique ne dépassant pas 1 million de DH, du fait de l’accroissement de ses recettes en relation avec l’augmentation des effectifs des adhérents, a-t-il relevé, ajoutant que les équilibres des trois caisses de retraites affrontent des risques croissants.


Par ailleurs, concernant les comptes extérieurs, Jettou a fait observer que malgré les résultats positifs enregistrés durant les dernières années à travers la progression des exportations dans de nombreux secteurs tels que les phosphates et ses dérivés, les produits liés aux métiers mondiaux du Maroc et les produits agricoles, le déficit de la balance commerciale s’aggrave de plus en plus du fait de la hausse des importations notamment en raison de l’augmentation de la facture énergétique et des achats en biens d’équipements.


A ce sujet, la Cour préconise d’élaborer un programme d’ensemble, en partenariat avec les acteurs économiques et sociaux, pour aménager les conditions destinées à diversifier et améliorer la qualité de l’offre exportable, à même de soutenir le tissu entrepreneurial pour une plus grande intégration dans les chaînes de valeur de l’exportation, l’ouverture vers de nouveaux marchés, l’augmentation des taux d’intégration industrielle et la hausse de la valeur ajoutée locale des exportations.


Il a dans ce contexte affirmé que les réformes actuelles relatives à la régionalisation avancée et aux centres régionaux d’investissement ainsi que celles qui les accompagnent en matière de déconcentration, constituent des chantiers prometteurs qu’il convient d’exploiter pour atteindre ces objectifs, conformément aux recommandations du premier colloque national sur la régionalisation avancée qui s’est tenu en décembre dernier.