Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.02.2020 à 15 H 38 • Mis à jour le 29.02.2020 à 15 H 40
Par
EEP

Baisse à 42 jours à fin 2019 du délai de paiement moyen des entreprises publiques

Mohamed Benchaâboun (au centre), ministre de l’Economie et des Finances. MOHAMED DRISSI KAMILI / LE DESK
Alors que délai de paiement moyen s'élevait à 56 jours à fin 2018, celui-ci a été réduit à 42 jours à fin 2019, rapporte l’Observatoire des Délais de Paiement (ODP) mis en place par le ministère de l’Economie et des Finances. Si certains EEP ont amélioré leurs délais de paiement, comme Soread 2M, d'autres ont aggravé leurs retards comme l'ONEE. Les détails

La moyenne des délais de paiement déclarés par l’ensemble des établissements et entreprises publics (EEP) a reculé à 42 jours à fin décembre 2019, contre 48,7 jours en septembre 2019, 50,6 jours en juin 2019 et 55,9 jours à fin décembre 2018, selon le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration.


L’amélioration continue de ces délais publiés reflète les progrès enregistrés en matière de système d’information, procédures et organisation de ces établissements et entreprises et ce, avec un accompagnement des services de la direction des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP), souligne le ministère dans un communiqué sur la publication des délais de paiement déclarés par les EEP, sous la responsabilité de leurs dirigeants, au terme du mois de décembre 2019.


Conformément aux Hautes Orientations contenues dans le discours royal du 20 août 2018 et dans le cadre de la concrétisation de l’engagement pris par le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration dans la circulaire du 21 juin 2019 adressée aux EEP, le ministère poursuit ainsi la publication des délais de paiement déclarés par les EEP entamée par une première publication le 31 octobre dernier et suivie d’une deuxième le 31 décembre 2019, concernant, respectivement, les mois de juin et septembre de l’année écoulée au niveau de la rubrique de l’Observatoire des délais de paiement (ODP) sur le portail dudit ministère.



Ces délais peuvent être consultés à l’aide du moteur de recherche disponible au niveau du site de l’Observatoire des délais de paiement (ODP), fait savoir la même source, notant que cette publication a été actée, lors de la 3ème réunion de cet observatoire tenue le 07 février dernier, comme l’une des avancées significatives en matière de transparence concernant les délais de paiement.



Le site susvisé publie les listes des 10 EEP ayant déclaré les délais les plus longs, des 10 EEP ayant déclaré les délais les plus courts, des EEP qui ne communiquent pas leurs délais de paiement et des EEP n’ayant pas répondu aux réclamations des fournisseurs sur la plateforme “AJAL” .



Par ailleurs, le ministère souligne que les mesures concrètes convenues par les membres de l’ODP lors de sa 3ème réunion contribueront à consolider les bonnes pratiques des EEP en matière de délais de paiement. Ces mesures portent notamment sur la mise en place rapidement d’un dispositif consistant en des sanctions pécuniaires à l’encontre des entreprises présentant des délais au-delà des limites réglementaires et ce, dans l’esprit d’améliorer le climat des affaires, sachant que le produit de ces amendes sera dédié, in fine, à l’appui des entreprises. Il s’agit également de mener une action en amont du processus de facturation concernant le secteur public afin de réduire les délais non apparents et d’introduire, de manière progressive, le dépôt électronique des factures au niveau des EEP.