Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.06.2020 à 21 H 22 • Mis à jour le 03.06.2020 à 21 H 22
Par et
Covid-19

MAScIR prévoit la fabrication de 10 000 kits de diagnostic avant fin juin

MaSCIR- MAP
Le kit a nécessité une durée de travail de 2 mois. Il a été validé dans des centres biologiques et virologiques des Forces Armées Royales, de la Gendarmerie Royale ainsi que de l'Institut Pasteur de Paris. L'objectif a été fixé autour de la fabrication de 10 000 unités avant la fin mois de juin, pour ensuite aller vers une production qui couvrirait le besoin national

La Fondation MAScIR (Moroccan Foundation for advanced science, innovation and research) prévoit la fabrication de 10 000 kits de diagnostic de la Covid-19 avant la fin du mois de juin 2020, a indiqué mercredi à Rabat, la directrice générale de la Fondation, Nawal Chraibi.


Il s’agit du  premier kit 100 % marocain de diagnostic de la Covid-19, conçu par le centre de Biotechnologie médicale de la Fondation MAScIR. Chraibi a souligné que « dès le 12 mars, lorsque l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la Covid-19 de pandémie, notre équipe de biotechnologie médicale a pris l’initiative en s’appuyant sur l’expertise cumulée ces 10 dernières années pour mettre au point le kit de diagnostic du SARS-COV 2 ».


Après avoir présenté le centre de Biotechnologie médicale, comme étant une structure qui héberge les travaux de recherches d’une équipe depuis une dizaine d’année autour de deux axes, à savoir le développement de kits de diagnostic moléculaire de certaines maladies infectieuses et cancéreuses prévalentes au Maroc et en Afrique et le développement d’une plateforme dédiée aux médicaments biosimilaires, Chraibi a noté que ce nouveau kit de diagnostic de la Covid-19 conçu en un temps record, a été « reconnu pour sa singularité de part sa composition, ses caractéristiques et sa sensibilité après qu’il ait été comparé aux kits de routine utilisés dans les laboratoires de référence au niveau national ».


A cet effet, la directrice générale a expliqué que « dès la validation du kit au niveau de notre laboratoire, celui-ci a fait l’objet d’essais cliniques sur un échantillon de 450 patients atteint de la Covid-19 », démontrant ainsi une concordance complète ainsi qu’une très haute performance. Elle a indiqué qu’à l’heure actuelle, l’objectif a été fixé autour de la fabrication de 10.000 kits avant la fin mois de juin 2020, pour ensuite aller vers une production plus conséquente qui couvrirait le besoin national en la matière” .


Pour leur part, les chercheurs au centre de Biotechnologie médicale de la Fondation MAScIR et membres de l’équipe chargée de la conception du kit, les docteurs Abdeladim Moumen, Zineb Qmichou, Imane Abdellaoui Maane, Hassan Ait Benhassou, Hicham El Hadi, et Hassan Sefrioui, ont exprimé leur satisfaction quant à cette innovation 100 % marocaine, avant d’expliquer les étapes ayant conduit à l’élaboration du « kit MAScIR SARS-COV 2 ». « Ce kit qui a nécessité une durée de travail de 2 mois, est passé par trois grandes étapes, à savoir l’extraction de l’acide ribonucléique (ARN) du virus SARS-COV 2, la transcriptase inverse (reverse transcriptase) ainsi que l’amplification de détection du virus », ont-ils expliqué, ajoutant qu’une fois mis au point, ce test a été soumis à une série de processus de validation dans des centres biologiques et virologiques de référence, au niveau national et international parmi lesquels ceux des Forces Armées Royales, de la Gendarmerie Royale ainsi que de l’Institut Pasteur de Paris.


Créée en 2007, MAScIR est une fondation marocaine qui a pour objet de promouvoir et de développer au Maroc des pôles de recherche et développement répondant aux besoins du pays en technologies avancées, notamment dans le secteur de la biologie médicale.


De par sa vocation et son ambition de soutenir activement l’innovation au profit du tissu économique et industriel national et de contribuer ainsi à la sécurité énergétique, alimentaire et sanitaire du Maroc, la Fondation MAScIR dispose de ressources humaines qualifiées et d’équipements à la pointe de la technologie, qui lui ont permis, en l’espace de douze années, de déposer 180 brevets avec des extensions au niveau régional africain, produire 650 articles scientifiques dans des revues de renommée internationale et de mener plus d’une centaine de projets et réalisations auprès d’industriels nationaux et étrangers, montrant ainsi sa maturité et ses capacités en matière de recherche scientifique et de recherche appliquée.


Lire notre enquête : Des kits de dépistage marocains snobés par la Santé