Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.05.2021 à 15 H 03 • Mis à jour le 22.05.2021 à 15 H 03
Par
Maroc-Espagne

De nouveaux assauts de migrants repoussés à Melilla avec, côté marocain, l’appui actif de la Gendarmerie royale

Le ministre de l’Intérieur espagnol Fernando Grande-Marlaska à son arrivée ce 22 mai à Melilla / Le Desk
Des groupes successifs de migrants ont été dispersés aux abords de la clôture de Melilla grâce à l'appui des forces de sécurité marocaines, notamment des éléments de la Gendarmerie royale, a appris Le Desk de sources espagnoles. Celles-ci ont ajouté que ce corps d’armée, quoique moins nombreux a agi « nettement plus efficacement » que celui des Forces auxiliaires dépendant de l’Intérieur

Selon la délégation gouvernementale espagnole, au cours de la nuit du 21 au 22 mai, il n’y a pas eu d’entrées irrégulières à Melilla, lors de nouveaux assauts sur l’enclave, « grâce aux travaux d’imperméabilisation qui ont été réalisés par la FyCSE, en collaboration avec les forces armées, ainsi qu’à la participation active des forces de sécurité marocaines dans le confinement et la dissuasion des migrants ». .


Vers 1 h 15, un groupe d’environ 150 Marocains s’est approché du périmètre de la rivière Nano, mais a été dispersé par les forces de sécurité marocaines, notamment des éléments de la Gendarmerie royale, a appris Le Desk de sources espagnoles. Celles-ci ont ajouté que ce corps d’armée, quoique moins nombreux a agi « nettement plus efficacement » que celui des Forces auxiliaires dépendant de l’Intérieur…


A 2 h 55, quelque 300 Marocains ont tenté d’entrer par la zone de Chinatown, tentative avortée de nouveau par les forces de sécurité marocaines.


À 3 h 55, un groupe d’environ 150 Marocains s’est approché de la zone du Río de Oro mais s’est retiré en raison de la présence des mêmes forces de sécurité marocaines.


« Dans toutes les tentatives, il y a eu des jets de pierres et d’objets contre le FyCSE, aucun dommage n’a été occasionné », rapporte la délégation gouvernementale.


Le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, s’est rendu à Melilla ce samedi pour « continuer à renforcer la coordination et le déploiement des forces de sécurité de l’État et des organes chargés de la protection du périmètre frontalier », rapporte La Moncloa.


Le ministre est arrivé à Melilla vers 10h30 et a été reçu par la déléguée du gouvernement dans la ville autonome, Sabrina Moh, à l’aéroport, d’où ils se sont rendus au siège de la délégation. Là, ils ont eu une réunion de travail avec le président de Melilla, Eduardo de Castro.


Par la suite, Grande-Marlaska et Moh ont tenu une réunion opérationnelle avec les hauts fonctionnaires sécuritaires de la cité. Après la réunion, le ministre de l’Intérieur, s’est rendu au périmètre frontalier et a visité le Centre des services opérationnels de la Comandancia de Melilla, la coordination et le centre de surveillance à partir duquel toutes les clôtures sont surveillées.


Le ministère de l’Intérieur espagnol a procédé à un nouveau renforcement des troupes des forces et corps de sécurité de l’Etat à Melilla avec 90 agents. Ce vendredi, par ailleurs, le déploiement des forces Armées a été activé pour soutenir les forces et organismes de sécurité de l’Etat dans la surveillance de la clôture, rapporte la même source.


À Ceuta (Sebta), il n’y a eu aucune entrée au cours des dernières heures et le processus de retour au Maroc se poursuit avec près de 7 000 personnes déjà renvoyées, assure La Moncloa.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite