Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.11.2021 à 16 H 57 • Mis à jour le 03.11.2021 à 17 H 14
Par et
Sahara

«Le Maroc ne se laissera pas entraîner dans une guerre avec l’Algérie»

Un pilote des FRA devant un F-16 à Benguerir. FADEL SENNA/ AFP via Getty Images
« Si l'Algérie veut la guerre, le Maroc n'en veut pas. Le Maroc ne sera jamais entraîné dans une spirale de violence et de déstabilisation régionale », a déclaré à l'AFP une source marocaine informée ayant cependant requis l'anonymat, qui a déploré des « accusations gratuites » contre le royaume

Le Maroc ne se laissera pas entraîner dans une guerre avec l’Algérie, a affirmé mercredi une source marocaine informée en réaction à l’annonce par Alger de la mort de trois de ses ressortissants dans un bombardement aux confins du Sahara attribué à l’armée marocaine.


« Si l’Algérie veut la guerre, le Maroc n’en veut pas. Le Maroc ne sera jamais entraîné dans une spirale de violence et de déstabilisation régionale », a déclaré à l’AFP cette source, qui a déploré des « accusations gratuites » contre le royaume. « Si l’Algérie souhaite entraîner la région dans la guerre, à coups de provocations et de menaces, le Maroc ne suivra pas », a insisté la même source, qui a requis l’anonymat. « Le Maroc n’a jamais ciblé et ne ciblera jamais des citoyens algériens, quelles que soient les circonstances et les provocations », a-t-elle assuré. Les autorités marocaines n’ont pas fait de commentaire dans l’immédiat.


Une zone empruntée par des milices du Polisario

Dans un communiqué, la présidence algérienne a dénoncé l’assassinat de trois citoyens algériens le 1er novembre lors du bombardement de leurs camions sur la route assurant la liaison entre Nouakchott (Mauritanie) et Ouargla (sud l’Algérie). Selon le communiqué, « plusieurs facteurs désignent les forces d’occupation marocaines au Sahara occidental comme ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat ». La présidence algérienne ne précise pas l’endroit exact du bombardement. Le site spécialisé algérien Mena Defense a avancé que l’incident a eu lieu entre Aïn Bentili (Mauritanie) et Bir Lahlou, au-delà du berm de défense des Forces armées royales (FAR). La Mauritanie, quant à elle, avait formellement démenti tout bombardement sur son sol.


Selon la source marocaine, cette zone est « empruntée exclusivement par des véhicules militaires des milices armées » du Front Polisario. « On s’étonne donc de voir les autorités algériennes évoquer la présence d’un camion qui se trouverait dans cette zone, eu égard à sa nature juridique et à son utilisation à des fins militaires », a-t-elle argumenté.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite