logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.12.2022 à 19 H 00 • Mis à jour le 01.12.2022 à 19 H 44
Par et
Qatar 2011

Les hommes de Regragui emboîtent le pas à la génération 1986

Hoalid Regragui porté par ses joueurs après leur qualification aux huitièmes de la Coupe du monde au Qatar 2022. Source: Twitter
Avec cette victoire, les Lions de l’Atlas portent leur actif à sept points et trônent en tête de leur groupe, face à la Croatie (5 pts) qui les accompagne au prochain tour après son nul (0-0) face à la Belgique, dans l'autre match de ce groupe

La sélection marocaine de football a décroché son billet pour les huitièmes de finale du Mondial-2022 de football, réitérant l'exploit de Mexico-1986, en battant le Canada par 2 buts à 1 (mi-temps : 2-1), jeudi au stade Al-Thumama de Doha, pour le compte de la 3è et dernière journée du groupe F.


Les Lions de l’Atlas l’ont emporté grâce aux réalisations de Hakim Ziyech (4e) et Youssef En-Nesyri (23e), au terme d’une bagarre acharnée au milieu de terrain qui les a opposés à un adversaire qui n’avait plus rien à perdre et qui jouait son va-tout.


Les Canadiens, fidèles à leur philosophie de jeu, ont essayé de presser haut et de surprendre l'équipe marocaine, mais c’était sans compter avec la technicité des joueurs marocains qui parvenaient à faire sortir le ballon et à exploiter les espaces laissés par l'adversaire dans sa propre zone, pour se procurer des opportunités sérieuses de scorer.


Les Marocains n'ont pas attendu trop longtemps pour faire mal et dès la 4e minute, le portier canadien Milan Borjan s’aventure loin de ses buts pour repousser la balle, mais, pressé par les virevoltant Youssef En-Nesyri, il rate complètement son dégagement, avant d’être trompé par Ziyech, qui loge le cuir dans la cage vide d’un tir long et concentré.


Confiants, les poulains de Walid Regragui ont imposé leur jeu et cerné la fougue des Canadiens, qui comptaient beaucoup sur la rapidité de leurs joueurs, mais pêchaient par une disposition tactique avancée qui mettait à découvert leurs arrières.



Une faille que les Nationaux sont parvenus à exploiter pour doubler le score à la 23e minute, grâce à En-Nesyri, qui a anticipé un long dégagement de Hakimi et parvenu à prendre de court deux défenseurs canadiens et placer la balle dans les filets de Borjan, inoffensif dans cette action éclair.


Mais, au moment où la sélection marocaine semblait plus proche d’un troisième but, le Canada arrive à réduire le score à cinq minutes de la fin de la première mi-temps (40e), sur un but fratricide de Nayef Aguerd, qui essayait d’intercepter un centre à raz-de-terre de Sam Adekugbe, mais prend à contre-pied son gardien Yassine Bounou.


Malgré ce passage à vide, l’équipe nationale a maintenu sa pression et aurait pu regagner les vestiaires pour la pause avec un écart plus important, mais le but d’En-Nesyri (45+3e) a été refusé pour hors-jeu.



A la reprise, les Lions de l’Atlas ont dû gérer une énorme pression des Canadiens, qui croyaient en leurs chances de revenir en match et parvenaient à semer la zizanie à maintes reprises devant les cages marocaines.


Cette pression a atteint son apogée quand l’équipe canadienne a failli revenir au score à la 71e, quand Atiba Hutchinson, à la réception d’un corner, frappe la balle de la tête. Heureusement, le ballon a percuté la transversale et retombe sur la ligne de but.


Mais dans l’ensemble, l’équipe marocaine, soucieuse de ne pas prendre de risques, a bien résisté en défense et s’est offerte quelques occasions qui n’ont pas abouti, mais ont servi à alléger la pression de l’adversaire.


Avec cette victoire, les Lions de l’Atlas portent leur actif à sept points et trônent en tête de leur groupe, face à la Belgique (5 pts) qui les accompagne au prochain tour après son nul (0-0) face à la Belgique, dans l'autre match de ce groupe.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite