logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.12.2022 à 13 H 34 • Mis à jour le 01.12.2022 à 13 H 34
Par
Qatar 2022

Mondial : A quoi faut-il s’attendre face au Canada ?

CdM Qatar 2022 : séance d’entraînement des Lions de l’Atlas avant leur match face au Canada. Crédit: MAP
Pour le Canada, d’ores et déjà éliminé de la compétition après deux défaites (0-1 face à la Belgique et 1-4 contre la Croatie), ce match est l’occasion de démontrer au reste de la planète la capacité du soccer local de rivaliser avec les meilleurs...

Les Lions de l’Atlas affrontent les Canucks ce jeudi à 16h00 pour valider leur ticket pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde et, pourquoi pas, s’assurer la première place du groupe, dans ce qui serait une répétition du scénario de 1986, lorsque Dolmy, Timoumi et compagnie avaient réussi l’exploit de se qualifier devant l’Angleterre, le Portugal et la Pologne.


Pour le Canada, d’ores et déjà éliminé de la compétition après deux défaites (0-1 face à la Belgique et 1-4 contre la Croatie), ce match est l’occasion de démontrer au reste de la planète la capacité du soccer local de rivaliser avec les meilleurs, en attendant leur Coupe du monde qu’ils co-organiseront dans quatre ans avec les Etats-Unis et le Mexique.


Pour la sélection marocaine, la rencontre sera loin d’être une promenade de santé. Les Nord-américains disposent de certains éléments capables de faire mal à la défense marocaine. Jeunes, athlétiques et techniques, Alphonso Davies, Tajon Buchanan et Jonathan David peuvent créer la différence à tout moment. Leurs profils diffèrent de ceux jusqu’ici affrontés par les poulains de Walid Regragui, qui ont eu affaire à des attaquants d’élite certes, mais vieillissants et en manque d’inspiration (Eden Hazard, Dries Mertens et Ivan Perisic).


Comme observé lors des deux premières les journées, notre adversaire du jour opte pour un pressing assez haut, mené par le trio d’attaque David-Buchanan-Hoilett. A la récupération du ballon, une transition rapide vers l’avant est opérée. Dans ce schéma, Alphonso Davies, positionné comme piston gauche, se projette très rapidement vers l’avant et fait office de quatrième attaquant. En arrivant de loin, il peut tromper les défenses adverses et réceptionner dans une position démarquée les ballons dans la surface de réparation, comme ce fut le cas sur l’unique but inscrit par le Canada face à la Croatie, dès la deuxième minute de jeu.


A 16 heures, Alphonso Davies disputera son couloir au latéral droit marocain Achraf Hakimi. Les deux joueurs possèdent des profils assez similaires. Véloces, techniques et adroits face aux cages, leur duel promet. Qui des deux exploitera au mieux en contre-attaque les espaces immenses abandonnés par celui d’en face ? C’est là que réside la clé de la réussite de ce match.


On l’aura tout de même vu : cette sélection néophyte du Canada est capable du meilleur (défaite imméritée contre la Belgique) comme du pire (châtiment justifié par la Croatie). Pleine de bonnes intentions, elle se retrouve toutefois coupable d’erreurs de positionnement défensifs dignes de catégories inférieures en académie de football. Pour Ziyech &  Co., ce match est l’occasion parfaite de se mettre en confiance en inscrivant le maximum de buts possibles.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite