logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.12.2022 à 23 H 01 • Mis à jour le 06.12.2022 à 23 H 01
Par
Qatar 2022

Mondial : le rugissement des Lions de l’Atlas éteint la Furia Roja

Mondial-2022 : le Maroc en quart de finale après sa victoire face à l’Espagne aux tirs au but (3-0 t.a.b. 0-0 a.p.. Crédit: MAP
Les Marocains se sont ainsi qualifiés pour la première fois de leur histoire en quarts de finale du Mondial, où ils affronteront le le Portugal 

Le Maroc s'est qualifié, mardi, en quarts de finale de la Coupe du monde de football pour la première fois de son histoire, au bout d'un match marathon contre l'Espagne, confirmant le potentiel magnifique d'une génération talentueuse.


Après la Belgique et le Canada, c'était au tour de l'Espagne de goûter à la défaite face à une équipe marocaine coriace, courageuse et solidaire.


Les coéquipiers de Achraf Hakimi ont, une nouvelle fois, fait montre d'une discipline tactique sans faille, en se basant sur une solide défense menée par Saiss et Aguerd, sans oublier l'omniprésent Amrabat, qui s'est distingué - comme d'habitude - en récupérant un nombre incalculable de ballons et en assurant à merveille la relance.


Les Lions de l'Atlas ont joué en bloc bas et ont fermé tous les espaces face aux Espagnols, dont le jeu court et la domination ont été stériles face à des Marocains bien organisés.


En effet, ni Torres, Asensio, Olmo, Morata ou Fati n'ont pu prendre le dessus sur la défense marocaine.


Une fois le ballon récupéré, les Marocains cherchaient Ziyech ou Boufal sur les flancs pour mener des contre-attaques ultra-rapides.


Ziyech a été brillant et a bien épaulé Hakimi sur le côté droit, tandis que Boufal a réalisé un véritable festival sur le flanc gauche. En effet, le joueur d'Angers a réussi plus de dribbles en cette 1ère période (5) que tous les autres joueurs de ce match réunis (4).


Les occasions les plus franches du match ont été du côté des Marocains, d'abord par Mezraoui sur une belle frappe du gauche à la 33ème minute, puis par Nayef Aguerd à la 42ème minute sur une tête qui passe au-dessus de la lucarne du portier espagnol. Rentré en cours de jeu, Cheddira se procure aussi deux occasions de but à la 86ème minute puis à la 95ème minute.


Solide défensivement et rapide en contre-attaque, la sélection nationale a démontré une combativité à toute épreuve et une envie de vaincre infaillible pour arriver à la séance fatidique des tirs au but.


Dans cet exercice, c'est le portier marocain, Yassine Bounou, qui a tiré son épingle du jeu en bloquant deux tirs des Espagnols. Le génial Hakimi a ensuite réussi son tir sur une panenka pour envoyer ses coéquipiers en quarts de finale.


Les Marocains se sont ainsi qualifiés pour la première fois de leur histoire en quarts de finale du Mondial, où ils affronteront le le Portugal


Depuis le début de la compétition, les Marocains ont déjoué tous les pronostics d'abord en décrochant le match nul face à la Croatie (finaliste lors de la dernière Coupe du monde), puis en battant la Belgique (troisième en 2018) et le Canada.


A la surprise générale, les Lions de l'Atlas terminent premier du groupe le plus relevé du tournoi. Le Maroc va récidiver contre l'Espagne, en venant à bout d'une équipe que beaucoup considéraient comme l'un des favoris de cette Coupe du monde.


Les victoires successives de la sélection nationale ont fait sorti des milliers de Marocains dans les rues pour crier leur joie et exprimer leur fierté suite aux performances héroïques des Lions de l'Atlas, depuis le Qatar et jusqu'aux villes et villages marocains, sans oublier la communauté marocaine en Amérique du nord, notamment dans les États américains de Virginie et de Floride, et au Canada, à Québec, Montréal et Toronto entre autres.


Dorénavant, avec Walid Regragui et ses poulains, le rêve est permis et rien ne semble pouvoir arrêter la fougue des Lions de l'Atlas.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite