Abonnez-vous !

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
L'agenda
Festival
20.05 01.06.2022
Le festival du cinéma en espagnol s'ouvre à Rabat
L’Institut Cervantes de Rabat organise, du 20 mai au 2 juin, la sixième édition du festival du cinéma en espagnol. Cette manifestation cinématographique présente certaines productions des plus significatives du cinéma hispanophone dans le monde, avec la projection de 13 films à partir de 18H30 au siège de l’Institut Cervantes de Rabat, a indiqué un communiqué de l'Institut culturel. Selon la même source, l’organisation de ce cycle s'inscrit dans le cadre des initiatives de l’Institut Cervantes de Rabat en partenariat avec les ambassades des pays hispanophones accrédités au Maroc, à savoir, l’Argentine, le Chili, la Colombie, Cuba, le Salvador, l’Espagne, le Guatemala, la Guinée Équatoriale, le Mexique, le Panama, le Pérou, la République Dominicaine et le Venezuela. Les films seront projetés en version originale en langue espagnole et sous-titrés en français, en arabe et en anglais, a-t-on précisé. Le cycle de cinéma démarrera avec la projection de “Inocencia” (Alejandro Gil, 2018- Cuba), “Anu Ngan ou en la guarida del diablo” (Santiago Nfa Obiang, 2016- Guinée Équatoriale) et “El buen patrón” (Fernando León de Aranoa, 2021- Espagne), ont souligné les organisateurs. Il s'agit en outre de la projection des films, “La palabra de Pablo” (Arturo Menéndez, 2018- Salvador), “Un destello interior” (Andrés Eduardo Rodríguez, Luis Alejandro Rodríguez, 2020- Venezuela), “El llamado del desierto” (Pablo César, 2018- Argentine) et de “Los ajenos fútbol club” (Juan Camilo Pinzón, 2019- Colombie). Les cinéphiles peuvent également visionner les films “Corazón de Mezquite” (Ana Laura Calderón, 2019 – Mexique), “Lo que siento por ti” (Raúl Camilo, 2018- République Dominicaine), “El agente topo” (Maite Alberdi, 2020- Chili), “La pasión de Javier” ( Eduardo Guillot, 2019- Pérou ), “Septiembre, un llanto en silencio” (Kenneth Müller, 2017- Guatemala) et “Algo azul” (Mariel García Spooner, 2021- Panama), conclut le communiqué.
Lieu - Institut Cervantes, Rabat
Concert
01.07 03.07.2022
Jazzablanca à Anfa Park: Jazz, funk, pop rock et soul music
Après deux ans d’absence, la 15ème édition de Jazzablanca Festival se tiendra du 1er au 3 juillet 2022. La magie de Jazzablanca nous a manqué ! Concerts en plein air, ambiance éclectique, une passion pour le jazz qui s’étend au funk, à la pop rock et à la soul music… L’univers Jazzablancais est de retour, avec son atmosphère chaleureuse, ses découvertes et rencontres. Pendant ces deux années, l’équipe de Jazzablanca a continué à travailler pour offrir aux festivaliers une programmation vibrante. Cette année, Jazzablanca fait peau neuve. Le festival entame un nouveau chapitre placé sous le signe de l’intensité. Avec un format de trois jours et une programmation inédite, les Jazzablancais peuvent d’emblée compter sur une ambiance exclusive et de nombreuses surprises ! Depuis sa première édition en 2006, Jazzablanca n’a cessé de se renouveler pour offrir aux Casablancais le festival de musique qu’ils méritent. Au fil des années, le festival s’est montré fidèle à son engagement auprès de la vie culturelle casablancaise, et continue de s’accrocher aux valeurs universelles que prône la musique : la générosité, la tolérance, et la passion.
Lieu - Anfa Park, Casablanca
04.11.2021 à 09 H 03 • Mis à jour le 04.11.2021 à 09 H 03
Par

« Haut et fort » : le nouveau film de Nabil Ayouch sort en salles ce mercredi

Le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch sort son nouveau long-métrage ce mercredi dans les salles obscures nationales. À travers son scénario, qui raconte l'histoire de jeunes marocains tentant de s'émanciper de certains maux de la société par le hip-hop, Haut et Fort est aussi un reflet de l'histoire personnelle du cinéaste.

Présenté en avant-première mardi soir au cinéma Megarama de Casablanca, Haut et Fort, le nouveau long-métrage de Nabil Ayouch, fait sa sortie dans les salles marocaines ce mercredi 3 novembre. Entièrement écrit et réalisé par le cinéaste franco-marocain de 52 ans, le film de 102 minutes raconte l’histoire d’Anas, un ancien rappeur engagé dans un centre culturel d’un quartier populaire de Casablanca, qui décide d’encadrer un groupe de jeunes, comprenant filles et garçons, tous passionnés par le rap. Encouragés par leur nouveau professeur, les jeunes vont tenter de se libérer du poids de certaines traditions pour vivre leur passion et s’exprimer à travers la culture hip-hop.


Pour Nabil Ayouch, le film est un moyen de transmettre sa propre expérience, acquise à la maison de la jeunesse (MJC) de Sarcelles, banlieue parisienne dans laquelle le réalisateur a grandi, mais également au sein du quartier Sidi Moumen à Casablanca, où il a fondé en 2012 le centre culturel Les Étoiles, sur le modèle de la MJC de son enfance. « Ces jeunes me touchent terriblement », raconte le réalisateur dans un communiqué relayé par la MAP. « Leur énergie extraordinaire m’impressionne. Leur parole sonne juste, elle n’a pas de filtre ni de frontière, elle touche. Et partout dans le monde où cette jeunesse parle, elle a raison  ».


Son centre culturel Les Étoiles de Sidi Moumen a d’ailleurs servi de lieu de tournage pour le long-métrage : « C’est dans ce centre que le désir de faire ce film est né, et c’est dans ce centre que ce film devait prendre place », souligne le metteur en scène. « Ces jeunes m’ont inspiré, par leur rage de dire qui ils sont à travers les mots et à travers le corps. Leur vécu est certes très chargé, très lourd à porter parfois, mais ils s’accrochent au hip-hop comme à une planche de salut. Pour eux, s’exprimer est une question de survie ».


Le film avait obtenu en juillet dernier le Prix du Cinéma Positif du Projeté du Festival de Cannes. Haut et Fort a également été présélectionné récemment par le Centre cinématographique marocain pour représenter le Royaume aux Oscars 2022. Le long-métrage sortira d’abord à Casablanca, Marrakech, Fès, Rabat et Tanger. Il sera ensuite projeté à Tétouan à compter du 10 novembre.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite