Abonnez-vous !

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
L'agenda
14.07.2020 à 02 H 00 • Mis à jour le 14.07.2020 à 02 H 00
Par

Patrimoine Rasé, le mythique Café maure de Rabat sera reconstruit à l’identique

Sur les réseaux sociaux, les réactions à la vue du chantier ont été très vives. Cependant, les travaux engagés sur ce site historique ont pour objectif de le réhabiliter alors que l’endroit perché sur les contreforts de la Casbah des Oudayas en cours de rénovation menaçait ruine

Lieu incontournable autant pour les visiteurs de passage à Rabat que pour ses habitants habitués à venir flâner dans la casbah des Oudayas, le Café maure, réputé pour son thé à la menthe, ses pâtisseries traditionnelles et le panorama imprenable qu’il offre sur la vallée du Bouregreg et les fortifications de Salé, a été rasé.


Sur les réseaux sociaux, les réactions à la vue du chantier ont été très vives. Cependant, les travaux engagés sur ce site historique ont pour objectif de le réhabiliter alors que l’endroit perché sur les contreforts de la casbah en cours de rénovation menaçait ruine.



Aussi, le Café maure sera reconstruit à l’identique avec quelques améliorations préservant ainsi son cachet typiquement andalou caractérisé par ses zelliges vert et blanc et ses encorbellements en bois de cèdre.



Ces travaux entrent dans les programmes de réhabilitation de l’ancienne médina de Rabat mobilisant depuis leur lancement il y a quelques années des investissements de l’ordre de 625 millions de dirhams.



Plusieurs projets ont d’ores et déjà été achevés comme la réfection de la rue Lagza et de l’artère El Marsa, la restauration des murailles de la casbah des Oudayas, ou encore la consolidation de la falaise d’El Mellah.


D’autres projets ont été menés depuis 2019 notamment l’aménagement des places publiques, la restauration de la muraille allant de Bab Laalou à Bab El Had, la consolidation d’anciennes bâtisses, la restauration des fondouks et la construction de l’espace de l’artisan.



Le programme complémentaire de mise en valeur de l’ancienne médina de Rabat, doté d’une enveloppe budgétaire de 325 millions de dirhams avait été lancé en mai 2019. Il vise à valoriser et à améliorer l’accessibilité à la médina et à renforcer son attractivité, à travers notamment la construction de deux parkings souterrains près de Bab El Had et Bab Chellah, d’une capacité globale de 1 090 places de stationnement et l’aménagement des places autour du Marché central et de Bab El Had.


Il s’agit également du réaménagement du complexe sportif de Tamejajet, du traitement des abords des murailles de la médina et leur mise en lumière, de l’achèvement du pavage des rues et ruelles, de l’adressage des rues, ruelles et placettes, ainsi que l’installation de bornes d’informations.


Outre la ville de Rabat, ces programmes profitent aux anciennes médinas de Casablanca, Marrakech, Fès, Meknès, Essaouira, Salé et Tétouan.