En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.02.2021 à 13 H 24 • Mis à jour le 22.02.2021 à 13 H 24
Par
Patrimoine

Abdelhay Bennis, la « mémoire » du Parlement, fait don de sa collection à Archives du Maroc

Abdelhay Bennis, ancien fonctionnaire au sein du parlement marocain et connu pour y avoir opéré en tant que chaouch mais aussi mémoire vivant de l’institution législative, vient de faire don de son répertoire aux Archives du Maroc. En tant qu’employé au Parlement, il avait durant près de 40 ans consigné mais aussi archivé tous les documents qui lui paraissaient dotés d’une importance historique. Une fois à la retraite, il a choisi de publier ses mémoires, relatant les faits marquants du pouvoir législatif durant les dernières décennies.


D’après un communiqué des Archives du Maroc, diffusé ce 22 février, Abdelhay Bennis a choisi de céder à titre gracieux, un répertoire constitué de documents historiques. Ce répertoire « a été constitué tout au long de plusieurs décennies et constitue une partie de la mémoire historique de l’institution législative marocaine ». Abdelhay Bennis a « livré ce répertoire de documents en vertu d’une convention signée le 18 février courant », indique Archives du Maroc dans un communiqué, « notant qu’il s’agit de 5 CD contenant 79 vidéos retraçant les deux motions de censure dans les années 1964 et 1990, en plus de plusieurs albums comprenant environ 3 260 photos des activités du parlement entre 1963 et 2013, outre des photos du Conseil national consultatif de l’année 1956 ».


Archives du Maroc s’engage à faire l’inventaire et à traiter « le répertoire de Abdelhay Bennis », à veiller à le préserver, et faciliter sa consultation pour les chercheurs et l’ensemble des intéressés, conformément aux lois en vigueur, en plus de le valoriser par les moyens utilisés dans ce cadre, ajoute la même source.


Cette initiative intervient au regard de la grande importance que revêtent les archives dans la composition d’une mémoire nationale collective, et la promotion de la recherche académique pour sa récomposition, à travers les sources nécessaires. En outre, cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mission de l’institution des Archives du Maroc, en tant qu’organe administratif, chargé de préserver et promouvoir le patrimoine d’archive national, y compris les archives spéciales, à intérêt public, notamment à travers son regroupement et sa préservation, selon les outils déterminés dans la loi 69.99 relative aux archives, et son décret d’application, conclut le communiqué cité par une dépêche de l’agence de presse MAP.

Par
Revenir au direct