En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.02.2019 à 11 H 50 • Mis à jour le 14.02.2019 à 11 H 54
Par
Immobilier

Affaire Casa Parc: Benhima et Benabdelali ne se présentent pas à la police, les victimes interpellent le parlement

Les victimes de l’affaire immobilière Casablanca Parc ne lâchent rien. Après avoir multiplié les sit-in, dont le prochain devrait se tenir ce samedi à 11 heures devant les domiciles des promoteurs Hassan Benabdelali et Sadreddine Benhima, les personnes lésées souhaitent porter l’affaire au parlement.


Selon des porte-paroles d’un collectif de victimes, plusieurs correspondances ont été envoyées aux différents groupes parlementaires, mais aussi au président de la Chambre des représentants, Habib El Malki. Le Wali de la région a également été interpelé pour trouver une issue à la situation dramatique vécue par un millier de familles laissées sur le carreau après avoir misé leur épargne pour l’achat d’un bien immobilier.


Si plusieurs protestataires ont commencé à être entendus par la police, sur ordre du procureur du roi, selon nos informations, les deux principaux responsables de la société Maprinvest ont quant eux refusé de répondre à la convocation de la police judiciaire de Casablanca. Ils disent vouloir reprendre contact avec les acheteurs d’appartements, mais sans conditions préalables…

Revenir au direct