S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.12.2023 à 17 H 41 • Mis à jour le 05.12.2023 à 17 H 46 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Relations internationales

Alger et Washington conviennent d’une coopération militaire

Les États-Unis d’Amérique et l’Algérie ont tenu leur dialogue militaire conjoint à Washington, du 4 au 6 décembre dans le cadre de la poursuite de leur coopération bilatérale en matière de défense, apprend-on d'un communiqué du Département d'État.


Le dialogue militaire conjoint a porté essentiellement sur un projet de protocole d'accord sur la coopération militaire entre l'Algérie et les États-Unis en vue d'une signature prévue au début de 2024. Les délégations ont également discuté de sécurité régionale, maritime et de cybersécurité, et ont abordé les questions liées à la résilience aux catastrophes, les efforts de lutte contre le terrorisme et le partage d'informations.


D'après le même source, une table ronde consacrée à l'industrie militaire s’est tenue le 4 décembre 2023 avec des fournisseurs d’équipement militaire afin d’explorer la diversification des fournisseurs et des systèmes technologiques pour faire avancer les objectifs de défense nationale en partenariat avec l'Algérie.


Le général major Mounir Zahi et la sous-secrétaire américaine à la Défense par intérim pour les affaires africaines Jennifer Zakriski ont mené les délégations des deux pays. Des représentants de haut niveau ont pris part à l’évènement, notamment l’ambassadeur des États-Unis en Algérie, Elizabeth Moore Aubin, le Chargé d’Affaires de l'ambassade d'Algérie aux États-Unis, Abdelhamid Izeghlouche, ainsi que des responsables du ministère algérien de la Défense nationale, et des départements américains de la Défense et du Commerce.


Rappelons que l'ambassadrice américaine à Alger s'est récemment rendue à Tindouf, suscitant ainsi une large polémique. Lors d'un point de presse du porte-parole du département d'État, Matthew Miller, ce dernier a clarifié la nature de cette visite en infirmant toute rencontre entre la diplomate américaine et les responsables du Front Polisario.


« L'ambassadrice Aubin et un large éventail de donateurs internationaux ont participé à une visite organisée par l'ONU à Tindouf, en Algérie. Les Etats-Unis sont le plus grand contributeur mondial aux efforts humanitaires internationaux, notamment grâce à leur soutien au travail vital des agences des Nations-Unies à Tindouf », a-t-il précisé.


Matthew Miller a, par ailleurs, affirmé que « les Etats-Unis soutiennent pleinement l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, alors qu'il intensifie le processus politique mené par l'ONU sur le Sahara occidental afin de promouvoir sans plus tarder une solution durable et digne. Nous continuions d'examiner le Maroc - ou de considérer le plan d'autonomie du Maroc comme sérieux, crédible et réaliste, et comme une approche potentielle pour répondre aux aspirations du peuple du Sahara occidental ». 


D'après le communiqué du Département d'État, les États-Unis « apprécient les relations militaires continues avec l’Algérie pour assurer la sécurité des deux pays ». L'Algérie et les États-Unis ont accueilli des visites réciproques de navires, ainsi que des visites de haut niveau, y compris celle du commandant de l'AFRICOM, le général Michael Langley, en Algérie en février 2023, où il a eu des discussions approfondies avec le président Abdelmadjid Tebboune et le chef d'état-major de l'armée Saïd Chanegriha. Le gouvernement algérien a accueilli le dernier dialogue militaire conjoint en mars 2022 à Alger, selon la même source.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct