logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.07.2022 à 06 H 58 • Mis à jour le 26.07.2022 à 07 H 02
Par
Régulation

Astreinte de l’ANRT: baisse de 41 % du résultat opérationnel d’IAM

En raison de l'astreinte imposée par l'ANRT dont le montant exact est de 2,451 milliards de dirhams (MMDH), Itissalat Al Maghrib (IAM), dont les services sont commercialisés sous le nom de Maroc Telecom, annonce ce mardi un résultat opérationnel consolidé du groupe au 30 juin 2022 en baisse par rapport au premier semestre 2021.


Le résultat opérationnel consolidé est de 3,287 MMDH, soit une baisse de 41 % par rapport l'année dernière. Le rapport financier d'IAM affirme que « cette baisse s'explique par le provisionnement de l'astreinte de l'ANRT à hauteur de 2,451 MMDH ».


« À base comparable, le résultat opérationnel enregistre une hausse de 3 % par rapport au premier semestre 2021 », fait-on par ailleurs savoir.


Le rapport financier, consulté par Le Desk, ajoute par ailleurs que « le résultat net par action atteint 0,47 dirhams au premier semestre 2022 (compte tenu de la provision de l'astreinte ANRT), contre 3,22 dirhams au premier semestre 2021, soit une baisse de 85 % allouée à l'impact du provisionnement de l'astreinte de l'ANRT ».


Pour rappel, comme nous le rapportions ce 25 juillet, Maroc Telecom a été notifiée de la décision de l'ANRT ce 22 juillet. E février 2020, l'ANRT annonçait avoir pris plusieurs mesures, en plus de l'amende de 3,3 MMDH. Il s'agit d'injonctions avec astreinte journalière en cas de non-respect, devant être mises en place par IAM.


L'objectif est de remédier aux comportements constatés et de permettre le développement de la concurrence sur le segment du haut débit fixe (voix et internet) de nature notamment à bénéficier davantage, à l'instar du mobile, aux consommateurs et aux entreprises.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct