En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.05.2019 à 08 H 57 • Mis à jour le 14.05.2019 à 08 H 57
Par
Yémen

Attaques de drones houthis contre des installations saoudiennes vitales

Les rebelles houthis du Yémen ont lancé des attaques à l’aide de sept drones sur des installations saoudiennes vitales, a annoncé mardi une chaîne de télévision dirigée par le groupe chiite soutenu par l’Iran.


La chaîne de télévision Massirah, qui citait un militaire houthi, n’a précisé ni la date de l’attaque, ni les cibles visées.


« Cette importante opération militaire est une réponse à l’agression persistante et au blocus de notre peuple et nous sommes prêts à mener des frappes encore plus dures », a déclaré ce militaire cité par Al Massirah sur Twitter.


L’Arabie saoudite, qui n’a pas confirmé l’information, a annoncé lundi que deux de ses pétroliers figuraient parmi quatre navires attaqués au large des Emirats arabes unis dimanche.


On ne sait pas si les Houthis, qui sont en guerre au Yémen contre une coalition militaire sunnite dirigée par d’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, voulaient ainsi revendiquer la responsabilité de l’attaque de dimanche, qui a eu lieu près de l’émirat de Foudjaïrah.


L’émirat se trouve juste à l’entrée du détroit d’Ormuz. Les autorités des EAU n’ont pas précisé la nature de l’attaque ni qui était derrière elle.


Les Houthis ont à plusieurs reprises lancé des attaques de drones et de missiles contre l’Arabie saoudite et ont également revendiqué des attaques de drones sur les Émirats arabes unis.


La coalition émirati-saoudienne, soutenue par l’Occident, a commencé à bombarder le Yémen par voie aérienne en mars 2015 pour tenter de rétablir le gouvernement reconnu par la communauté internationale, renversé du pouvoir par les Houthis l’année précédente et contraint de quitter la capitale Sanaa.


La guerre au Yémen est considérée comme une guerre par procuration entre les deux puissances de la région, l’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite.


Les Houthis refusent d’être considérés comme des pions avancés par l’Iran. Ils disent que leur révolution a pour but de lutter contre la corruption.

Revenir au direct