S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.04.2024 à 00 H 04 • Mis à jour le 18.04.2024 à 00 H 04 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Santé

Au Maroc, l’hémophilie toucherait 3 000 personnes, 1 000 sont connues et suivies

Le ministre de la santé et de la protection sociale, Khaled Ait Taleb, a souligné, mercredi à rabat, que la disponibilité et la sécurité des médicaments contre l'hémophilie revêtent une importance particulière pour son département.


La garantie, la disponibilité et la sécurité des médicaments contre l'hémophilie revêtent une importance particulière pour le ministère, ce qui s'est traduit par la mise en œuvre de la politique pharmaceutique nationale, qui vise à promouvoir un accès équitable aux médicaments à des prix abordables, a souligné le ministre dans une allocution à l'occasion de la journée mondiale de l'hémophilie.


Ait Taleb a indiqué que l’hémophilie se caractérise par une répartition cosmopolite de par le monde, affectant environ 400 000 personnes, dont seulement 30 % sont connues, ajoutant qu'au Maroc, selon le dernier recensement national, plus de 1 000 hémophiles sont connus et suivis au niveau des centres de traitement dédiés et que l'effectif estimé s'élèverait à 3 000.


A cette occasion, le ministre a tenu a rappelé qu'un plan national a été élaboré en 2010, visant à offrir aux patients une meilleure vie avec leur maladie, à travers quatre axes d’intervention portant respectivement sur le dépistage et la prise en charge diagnostique et thérapeutique, la communication, le système de suivi, l'évaluation, le partenariat et le soutien.


Rappelant que ce plan a notamment permis l’amélioration de l’accès à une prise en charge de qualité, à travers 17 centres de prise en charge, parmi lesquels six sont dits de référence, localisés au niveau des centres hospitaliers universitaires et 11 sont des centres de proximité, localisés au niveau des centres hospitaliers régionaux et provinciaux, a-t-il ajouté.


Pour sa part, Dr. Sanaa Sayagh, directrice générale du laboratoire Roche, qui vient de sceller un partenariat stratégique avec le ministère de la Santé et de la protection sociale dans le cadre du programme national de prévention et de contrôle de l'hémophilie, a fait savoir que les tous les efforts sont déployés afin de rendre les thérapies disponibles et accessibles aux patients qui en ont besoin, précisant que le partenariat avec le ministère de la santé a pour but d'améliorer la prise en charge des patients marocains atteints de cette maladie.


Sayagh a par la même occasion fait savoir que le laboratoire est en train de constituer une plateforme permettant l'échange d'expertise tout en encourageant la collaboration entre toutes les parties prenantes dans le but de renforcer l'amélioration de la prise en charge des hémophiles au Maroc.


Cette journée est célébrée sous le thème « Vers un accès équitable pour tous et une meilleure prise en charge de l’hémophilie au Maroc », offre une opportunité de souligner l'importance de travailler ensemble pour surmonter les défis auxquels sont confrontés les patients atteints d'hémophilie et leurs familles, afin de leur garantir une vie saine et de qualité.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct