En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.12.2016 à 14 H 05 • Mis à jour le 30.12.2016 à 14 H 05
Par

Balance des paiements: déficit du compte des transactions courantes de 26,7 MMDH

La balance des paiements enregistre un déficit du compte des transactions courantes de 26,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2016, contre 14,2 MMDH au titre de la même période un an auparavant, selon l’Office des changes. Ce résultat est dû principalement à l’aggravation du déficit des transactions au titre des biens de 20,3 MMDH, atténuée toutefois par l’évolution positive des excédents du compte du revenu secondaire (+4,1 MMDH) et des échanges de services (+1,8 MMDH), ainsi que par l’allègement du déficit du compte du revenu primaire à concurrence de 1,9 MMDH, explique l’Office des changes dans un communiqué sur les résultats des échanges extérieurs à fin septembre 2016. S’agissant de la position extérieure globale, qui reflète la situation patrimoniale de l’économie marocaine vis-à-vis du reste du monde, elle fait état à fin septembre, d’une situation nette débitrice se situant à -628,9 MMDH contre -620,4 MMDH durant le premier trimestre de 2016, relève le communiqué, précisant que cette situation résulte de la hausse plus marquée de l’encours des engagements financiers (+20,3 MMDH) que celle de l’encours des avoirs financiers (+11,9 MMDH). L’augmentation de l’encours des engagements financiers (1.014,6 MMDH contre 994,3 MMDH fin juin 2016) est imputable à la progression réalisée par toutes les composantes de ces engagements, fait savoir l’Office des changes, indiquant qu’il s’agit principalement des investissements directs (+9,4 MMDH), des “autres investissements”  (+7,7 MMDH) et des investissements de portefeuille (+3,3 MMDH). L’accroissement du stock des avoirs financiers, qui s’est élevé à 385,7 MMDH durant les neuf premiers mois de 2016 contre 373,9 MMDH fin juin 2016, est attribuable essentiellement à la progression de 8 MMDH du stock des avoirs de réserve.

Par @MarocAmar
Revenir au direct