logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
25.03.2021 à 12 H 50 • Mis à jour le 25.03.2021 à 12 H 50
Par
Banques

CFG Bank: Un PNB en hausse de 26% à fin décembre 2020

Le produit net bancaire (PNB) consolidé de CFG Bank s’est établi à 285 millions de dirhams (MDH) à fin décembre 2020, en hausse de 26 % par rapport à la même période une année auparavant.


Cette progression est principalement tirée par la hausse des crédits et dépôts, ainsi que par la bonne tenue de la banque d’affaires et des activités de salle des marchés, en dépit de la baisse des cours de bourse liée à la crise sanitaire, indique la Banque dans un communiqué.


Les encours de crédits se sont établis à 5,2 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2020, en croissance de +32 % en 12 mois.


Les dépôts se sont élevés quant à eux à 6,7 MMDH en 2020, soit une collecte nette de 1 MMDH entre décembre 2019 et décembre 2020, dont près de 700 MDH de dépôts à vue, selon la même source.


Conjuguée à la progression rapide du PNB, la stabilisation des charges a permis au résultat brut d’exploitation consolidé de franchir le point mort et atteindre +20 MDH à fin 2020 contre -45 MDH à fin 2019.


« C’est ainsi que 5 ans après le lancement de la banque commerciale, CFG Bank atteint pour la première fois la rentabilité d’exploitation, portée par la croissance rapide de ses crédits, dont l’encours a doublé entre 2018 et 2020 pour atteindre 5,2 MMDH, après un premier doublement entre 2016 et 2018 », souligne le communiqué.


Après impact du coût du risque de -18 MDH (+57 % par rapport à 2019), le résultat avant impôt ressort à l’équilibre à +1,4 MDH à fin 2020 (contre -60,9 MDH en 2019). Le résultat net, après impôts, ressort cependant déficitaire du fait d’une charge d’impôts différés (mécanisme propre à l’IFRS) non récurrente.


Au volet perspectives, CFG Bank indique que « l’année 2021, sauf nouvelle dégradation de la situation sanitaire, devrait être une nouvelle année de croissance solide du PNB et d’amélioration du résultat ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct