En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
25.01.2018 à 16 H 47 • Mis à jour le 25.01.2018 à 16 H 47
Par
Médias

Chambre des Conseillers: les journalistes à la barre dans l’affaire CMR

Le Tribunal de première instance de Rabat a entamé aujourd’hui une procédure contre quatre journalistes marocains et un député pour avoir diffusé des informations confidentielles et a décidé de reprendre le procès le 8 mars, rapporte EFE.


Comme l’agence de presse espagnole a pu confirmer, le tribunal a décidé de reporter le procès jusqu’à cette date pour permettre la présence du journaliste Abdelah Sujair du site Aljarida24.ma, un des journalistes poursuivis mais absent à l’audience d’aujourd’hui.


En outre, le tribunal a consacré au cours de cette première session, qui a duré moins d’un quart d’heure, à enregistrer les noms des avocats représentant les deux parties au litige.


Les accusés ont été dénoncés par la Chambre des conseillers pour avoir rendu publique une partie des conclusions confidentielles d’une commission d’enquête parlementaire sur un cas présumé de corruption à la Caisse marocaine des retraites (CMR).


Les autres journalistes poursuivis dans cette affaire sont Abdelhaq Lachgar, d’Akhbar al-Yaoum  Kaoutar Zaki d’Aljarida24.ma et Mohamed Ahaddad, d’Al Massae.


D’autre part, la Cour a décidé de juger, dans cette même affaire, le député à la Chambre des conseillers Abdelhaq Hissan pour « révélation de secrets professionnels » pour avoir prétendument fait fuité à la presse les conclusions de ladite commission.


Les prévenus encourent des peines allant de un à cinq ans de prison et des amendes de 1 000 à 10 000 dirhams.

Par
Revenir au direct