En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.10.2021 à 23 H 40 • Mis à jour le 22.10.2021 à 23 H 40
Par
Polémique

Covid-19 : Le CHU Avicenne dément le décès d’une étudiante suite à sa vaccination

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Avicenne de Rabat a démenti catégoriquement, vendredi soir, le décès à l’hôpital des spécialités d’une étudiante suite à sa vaccination contre la Covid-19, stigmatisant « les données erronées » et « les allégations tendancieuses » véhiculées à cet effet.


« Suite à la circulation d’informations et de données erronées au sujet du décès d’une étudiante (T.F) à l’hôpital des spécialités de Rabat, après qu’une dose du vaccin anti-Covid lui a été administrée, la direction du CHU Avicenne dément catégoriquement ces allégations tendancieuses et affirme que la cause de la mort n’a aucun rapport avec le vaccin, sur la base d’examens et d’analyses médicaux approfondis inclus au rapport médical », assure l’établissement hospitalier dans un communiqué.


La même source insiste que l’opération de vaccination se déroule dans « des conditions normales », de même qu’ « aucune complication grave ou décès n’a été signalé parmi les citoyennes et les citoyens qui se font vacciner dans ce centre ».


En dénonçant « ces allégations tendancieuses visant à perturber les efforts nationaux déployés pour vacciner les catégories cibles et à saper l’action des autorités sanitaires par la fabrication et la diffusion d’informations dénuées de tout fondement », la direction du CHU souligne que « de tels comportements répréhensibles ne vont nullement la détourner de la poursuite des efforts pour faire face à la pandémie et à réaliser l’immunité collective, à l’horizon d’un retour à la vie normale ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct