logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.08.2022 à 18 H 23 • Mis à jour le 24.08.2022 à 18 H 23 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Marine marchande

De nouvelles lignes maritimes boostent le trafic commercial entre l’Arabie saoudite et le Maroc de 117 %

Port de Djeddah

Le port de Djeddah a efficacement contribué à renforcer les liens commerciaux avec le Maroc et à soutenir les exportations saoudiennes à travers 6 nouvelles lignes de navigation principales et des services de base qui ont joué un rôle dans l'augmentation du volume des échanges de 117 %, annonce l’agence de presse saoudienne SPA.


Ce projet, en instance depuis 2013 et réactivé à l’aune de la signature récente d’un accord entre la Fédération des chambres de commerce d’Arabie saoudite et une compagnie maritime fait partie des objectifs stratégiques adoptés par l'Autorité portuaire saoudienne (Mawani) pour contribuer à accroître la compétitivité des ports saoudiens au niveau des investissements et des services logistiques, poursuit la même source.


Le port de Djeddah est considéré comme un hub vers les ports marocains en raison de sa situation dans le cadre du réseau maritime mondial sur la mer Rouge et bénéficiant d'énormes caractéristiques opérationnelles, notamment qu'il possède 4 stations, 62 postes à quai polyvalents avec des profondeurs comprises entre 7,5 mètres et 18 mètres, avec une superficie totale de 12,5 kilomètres carrés et une capacité totale d'environ 130 millions de tonnes.


Ce port est considéré comme le premier port de la mer Rouge en termes de commerce maritime de transit et de transbordement de conteneurs et de marchandises, puisqu'il a réussi en 2021 à traiter 60 589 238 tonnes de marchandises et 4 883 627 conteneurs, tandis que le nombre de conteneurs transbordés s'élevait à 2 758 491 durant la même année.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct