En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.01.2017 à 12 H 02 • Mis à jour le 08.01.2017 à 12 H 02
Par
Compte-rendu

Devant les élus PJD, Benkirane fait le point sur les tractations gouvernementales

Dans son allocution samedi à Maâmora devant les élus du PJD réunis lors de la 2ème rencontre nationale des présidents de commune du parti, Abdelilah Benkirane a répété qu’il attendait toujours la réponse d’Aziz Akhannouch, expliquant que la participation du RNI était « capitale » dans le futur gouvernement. Quant à celle de l’USFP, il a répété son opposition définitive à voir les socialistes intégrer la coalition, en raison des « tergiversations » de Driss Lachgar qui, « pendant trois mois ne s’est pas déclaré, et comme par enchantement s’est empressé d’exiger sa participation (une fois les choses pliées) ». Le chef du gouvernement a toutefois concédé que les « consultations étaient toujours en cours », mais que la victoire du PJD a été avant tout de barrer la route au PAM –  que Benkirane ne cite pas nommément-  lors des législatives. « Autrement, le Maroc aurait vécu une catastrophe », a-t-il avancé, « mais fort heureusement, son dard a été brisé (…) relégué dans la salle d’attente de l’Histoire, en attendant son sort ». Benkirane a profité de l’occasion pour recadrer publiquement et longuement Abdelaziz Aftati, critiquant les attaques virulentes de l’élu d’Oujda contre Akhannouch, de nature, selon lui, à offrir des prétextes aux adversaires du PJD, a regretté le chef du gouvernement en des termes durs. En réponse, cité par Al Yaoum24, Aftati a estimé qu’il ne faisait qu’appuyer les dires de Benkirane… 


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct