En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.10.2017 à 02 H 01 • Mis à jour le 09.10.2017 à 02 H 01
Par
Polémique

Droits de l’Homme: un ministre belge compare le Maroc au Soudan

Le secrétaire d’État belge à l’Asile et la Migration, Theo Francken, a provoqué la polémique dans les médias marocains en comparant dans une interview la situation de violation des droits de l’Homme au Maroc à celle du Soudan.


Les propos de Theo Francken sont intervenus alors qu’il défendait la décision de son gouvernement d’inviter une délégation soudanaise officielle en Belgique afin d’« identifier les migrants illégaux soudanais dans la perspective de leur rapatriement ».


« Il y a beaucoup de régimes dont on peut douter, de pays où les droits de l’Homme ne sont pas respectés. À ce moment-là, on ne peut pas parler avec le Maroc non plus. Quand je vois les rapports de Human Rights Watch, d’Amnesty International, je ne peux que constater ces violations », a affirmé le ministre belge dans une interview publiée hier samedi dans le quotidien belge La Libre Belgique, provoquant de vives réactions dans plusieurs médias marocains.


Ce n’est pas la première fois que Theo Francken se fait remarquer sur des propos concernant le Maroc. Le ministre belge accusait en 2011 les immigrés marocains de « n’apporter aucune valeur ajoutée à la Belgique », affirme Le360, tandis qu’il qualifiait les Marocains d’être « des petits cons » pour expliquer la hausse des agressions dans la capitale belge. « Cela n’a rien à voir avec nous mais avec le nombre élevé d’islamistes et de petits cons marocains. […] Tous les musulmans en dehors de Bruxelles ? Ce serait amusant », a déclaré Francken dans des propos rapportés par la même source.

Revenir au direct