En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.06.2020 à 01 H 56 • Mis à jour le 09.06.2020 à 01 H 56
Par et
Aérien

Fettah Alaoui: La RAM a établi un plan d’austérité pour faire face à la crise

Le groupe Royal Air Maroc (RAM) a mis en place un plan d’austérité pour faire face aux répercussions de la crise liée à la pandémie du coronavirus (Covid-19), a indiqué lundi la ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia Fettah Alaoui.


En réponse à une question centrale lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, Fettah Alaoui a souligné que « la compagnie nationale RAM a établi un plan d’austérité assorti d’une panoplie de mesures pour lutter contre les retombées de la crise. Actuellement nous sommes en train d’élaborer un plan de relance fondé sur une analyse de la demande et des mesures préventives pour les passagers et les employés ».



Citant un rapport de l’Association internationale du transport aérien (IATA), la responsable gouvernementale a indiqué que les recettes des compagnies aériennes devraient baisser d’environ 252 milliards de dollars et que l’industrie aéronautique verra son potentiel diminuer de plus de 30 % cette année. Pour le cas du Maroc, a-t-elle ajouté, le rapport fait état d’une réduction du trafic aérien d’environ 5 millions de passagers, avec les risques qui en découlent en termes de pertes financières et de pertes d’emplois dans le secteur, a ajouté la ministre.


Elle a également fait savoir que la compagnie a maintenu un certain nombre d’avions en service, notamment les appareils réservés au fret qui ont effectué des dizaines de vols durant les dernières semaines vers la Chine et la Corée du Sud pour transporter des équipements et du matériel médical.


La compagnie assure aussi des vols pour importer et exporter des milliers de tonnes de produits de consommation en faveur du Maroc ou de pays d’Afrique en vue de promouvoir l’économie nationale et africaine, a noté Fettah Alaoui. Les compagnies aériennes sont, selon elle, appelées à assurer l’entretien et le contrôle techniques de leurs appareils au sol pour qu’ils soient prêts à décoller dès la reprise du trafic aérien.

Par et
Revenir au direct