En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.12.2020 à 13 H 35 • Mis à jour le 17.12.2020 à 13 H 35
Par
Polémique

Hanane Ashrawi fusillée sur Facebook après son parallèle entre le Sahara et la Palestine

Depuis la sortie médiatique le 11 décembre dernier, de l’ex-membre de l’OLP Hanane Ashrawi sur la vague de normalisation des pays arabes avec Israël, plusieurs voix se sont levées. Elles dénoncent le « manque de discernement » dont elle a fait preuve au sujet de la question du Sahara. De fait, activistes et journalistes ont exprimé leur colère via des posts Facebook pour lui répondre.


Dans un long message , repris sur la page de la Fédération de la gauche démocratique, l’activiste et membre du parti de l’avant-garde démocratique et socialiste (PADS), Mounaim Ouhti a rappelé « les liens indéfectibles des marocains avec la cause palestinienne » et a qualifié la position d’Ashrawi de « coup de poignard dans le dos pour tous les Marocains ».  Il conclut « Le peuple marocain ne renoncera à aucun grain de sable de son désert. Le fusil palestinien nous a appris à ne pas gaspiller notre sol. » 


Maen El Bayari, écrivain et journaliste jordanien pour Al-Araby al-Jadeed, a pour sa part qualifié les propos d’Ashrawi  d’« abus inacceptables envers le peuple marocain » qui « mériterait des excuses ». Du fait de sa démission récente le 10 décembre dernier du Comité Exécutif de l’OLP, le journaliste a ajouté que ses propos n’engageaient qu’elle et qu’elle « ne parle au nom d’aucun palestinien. » 


De son côté, Abdelwahad Driouche, activiste amazigh s’est interrogé, sur les « vraies raisons » de la démission de celle qu’il appelle « la millionnaire ». Il lui a reproché sa longue nomination aux instances de direction de l’OLP, et a rappelé qu’aucune élection n’y ont eu lieu depuis 15 ans. « Le Maroc continuera de défendre le droit du peuple palestinien et de construire son propre État indépendant, et ne peut pas permettre l’extorsion bon marché, en particulier par ceux qui vivent dans la félicité et la prospérité au détriment de la souffrance d’un peuple » a-t-il ajouté.


Le directeur de la chaîne Al Maghribia, Abdessamad Bencherif, a lui déclaré : « Le Maroc est soudainement devenu une puissance coloniale et envahissante et encourage ainsi la durabilité de l’occupation israélienne.  » Il affirme que la palestinienne a fait « une erreur fatale » en « liant mécaniquement la question du désert marocain à la Palestine occupée » ce qui en résulterait de « blesser l’amour écrasant que le peuple marocain a pour la Palestine » 


Pour rappel dans l’interview, accordé à Democracy Now, Hanane Ashrawi a attribué la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc au Sahara à « un changement dans la politique américaine », et l’a considérée comme une « violation de l’ONU ». Elle a par ailleurs comparé « les résolutions qui ont accordé aux Sahraouis l’autodétermination » aux revendications des Palestiniens. Elle a également fait allusion à une «  coopération secrète du régime marocain avec Israël », sans toutefois omettre que « le peuple marocain est parmi les plus favorables à la cause palestinienne ». 

Par
Revenir au direct