logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.04.2016 à 14 H 42 • Mis à jour le 05.04.2016 à 14 H 42
Par

Inkyfada piratée après ses révélations du volet tunisien des Panama Papers

Le site électronique tunisien Inkyfada accuse de lourdes cyber-attaques depuis sa révélation du volet tunisien des « Panama papers ». Un article circulait hier sur son site, mettant en cause Moncef Marzouki, ancien président tunisien. Sur les réseaux sociaux, le journal digital a publié un démenti et affirme que seul Mohsen Marzouk, directeur de campagne du président actuel Beji Caid Essebsi, est mis en cause dans le vaste réseau de détournement fiscal mis en évidence par l’ICIJ, dont Inkyfada est le partenaire tunisien. L’intéressé a démenti fermement ces accusations à la radio tunisienne, accusant le web magazine de diffamation. La responsable Afrique du Nord de Reporters sans frontière, Yasmine Kacha, a condamné ces cyber-attaques, « qui démontrent combien le journalisme d’investigation fait encore peur en Tunisie ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct