En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.01.2021 à 20 H 20 • Mis à jour le 13.01.2021 à 20 H 20
Par
ANDA

Installation d’environ 98 fermes aquacoles entre 2020 et le 1er semestre 2021

Près de 98 fermes aquacoles ont amorcé leur installation entre 2020 et le premier semestre de 2021, dont 85 projets localisés au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab, a annoncé l’Agence nationale pour le développement de l’Aquaculture (ANDA).


L’ensemble de ces projets contribueront à la création de près de 1 250 emplois directs, dont la moitié est localisée au niveau de la région de Dakhla-Oued-Eddahab, précise l’ANDA dans un communiqué, suite à la 16-ème session de son conseil d’administration, tenue mardi en visio-conférence.


En termes d’investissements privés, ces projets draineront près de 896 millions DH, de nouveaux investissements qui vont contribuer à diversifier l’offre en produits de la mer avec un volume additionnel de plus de 72 000 tonnes, souligne le communiqué, ajoutant que ceci permettra indéniablement de rehausser le niveau de la production nationale des 26 fermes aquacoles déjà actives.


La stratégie de développement de l’aquaculture nationale accorde, en outre, une priorité aux projets portés par les jeunes entrepreneurs et les coopératives de marins pêcheurs qui bénéficient d’un accompagnement spécifique, tant sur le plan technique et administratif que sur le plan financier par la mobilisation d’une enveloppe de 129 millions DH par le département de la pêche maritime dédiée à ces projets, affirme le communiqué.


Et de préciser que l’objectif est de dynamiser l’amorçage de 114 projets à caractère social et solidaire et de faire de l’activité aquacole un secteur d’inclusion sociale et de création de valeur ajoutée.


En matière de planification du littoral à des fins aquacoles, l’ANDA s’est investie pour l’accomplissement des plans aquacoles en cours dans les régions de Guelmim-Oued Noun, de Laâyoune-Sakia El Hamra, de Casablanca-Settat, de Marrakech-Safi et de la lagune de Marchica, dont le potentiel aquacole identifié est de 4 580 ha, note la même source.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct