logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.06.2022 à 12 H 18 • Mis à jour le 21.06.2022 à 12 H 18
Par
Investissement

Jazouli discute de l’extension de Safran Nacelles à Casablanca

Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du chef du gouvernement, en charge de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques Publiques, a tenu ce mardi une réunion de travail avec les dirigeants de l’entreprise Safran, spécialisée dans les domaines de l'aéronautique, de l'espace et de la défense, apprend-on d'un communiqué.


En présence de Olivier Andries, président directeur général du groupe, de Vincent Caro, président de Safran Nacelles, ainsi que de représentants de Safran au Maroc, l’occasion a été de discuter de l’extension des activités de Safran Nacelles à Casablanca. L’entreprise dispose d’une usine située à Nouaceur, créée en 2005 et spécialisée dans la production de matériaux composites et dans l’assemblage de nacelles.


Les nombreuses opportunités de développement du groupe au Maroc, dans le sillage de la reprise attendue du secteur de l'aviation, ont également été abordées, en plus des perspectives de croissance de l’écosystème Safran et les besoins identifiés en matière d’ingénierie ainsi que le soutien que pourrait apporter la nouvelle charte de l’Investissement.


Pour un chiffre d’affaires de plus de 15 milliards d’euros en 2021, l’entreprise emploie plus de 75 000 collaborateurs. Au Maroc depuis 20 ans, le groupe est « le premier opérateur du secteur aéronautique marocain et le premier employeur du secteur : 3 400 personnes à travers 8 filiales », fait-on savoir.


L’ambition de Safran de développer ses activités au Maroc « confirme ainsi la place qu’occupe le Royaume sur la carte mondiale de l’industrie aéronautique et la montée en gamme opérée par le secteur », conclut le communiqué.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct