En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.12.2017 à 13 H 22 • Mis à jour le 06.12.2017 à 23 H 27
Par
Palestine

Jérusalem: Bourita convoque la chargée d’affaires de l’ambassade US à Rabat

Suite à la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem (Al Qods) comme capitale d’Israël et d’y transférer son ambassade, et sur instructions du Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a convoqué, mercredi, la chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat, Stephanie Miley et les ambassadeurs de Russie, Chine, France et Royaume uni accrédités à Rabat, en tant que pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU, en présence de l’ambassadeur de l’Etat de Palestine à Rabat, Jamal Choubki, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.


Au cours de cette réunion, Bourita a remis officiellement à la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis le message écrit adressé par le Roi, au président Donald Trump, et dans lequel le Souverain, exprime sa profonde préoccupation au sujet de la décision que compte prendre l’administration américaine, « insistant sur la centralité de la question d’ Al Qods, le refus de toute atteinte à son statut juridique et politique et la nécessité de respecter sa symbolique religieuse et de préserver son identité civilisationnelle ancestrale », souligne le communiqué.


« Le ministre a rappelé les initiatives et les contacts intenses entrepris par le Roi, depuis l’annonce de l’intention des Etats-Unis de reconnaître Al Qods comme capitale d’Israël et de transférer son ambassade à cette ville sainte », ajoute le communiqué, précisant qu’après avoir informé les ambassadeurs du message royal adressé au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, Bourita a appelé « les pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU à assumer pleinement leur responsabilité pour préserver le statut juridique et politique d’Al Qods et éviter tout ce qui est de nature à attiser les conflits et porter atteinte à la stabilité dans la région ».


Le ministre a réaffirmé, en conclusion, « le soutien constant et l’entière solidarité du Royaume du Maroc envers le peuple palestinien pour qu’il puisse recouvrer ses droits légitimes, en premier lieu le droit d’établir son Etat indépendant avec Al Qods Est comme capitale ».

Revenir au direct