logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.03.2018 à 10 H 57 • Mis à jour le 21.03.2018 à 11 H 14 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et
Rwanda

Kigali: le Maroc présent au 10è Sommet extraordinaire de l’UA sur la ZLECA

Le 10è sommet extraordinaire de l'Union africaine (UA) sur la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) a ouvert ses travaux mercredi matin à Kigali, avec la participation du Maroc.


La délégation marocaine à ce sommet est conduite par le chef du Gouvernement, Saâdeddine El Othmani et comprend notamment le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, le ministre délégué chargé de la Coopération africaine, Mohcine Jazouli, la Secrétaire d'Etat chargée du Commerce extérieur, Rkia Derham, et la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun.


Le Sommet de Kigali revêt une importance capitale pour l'avenir de l'Afrique en ce sens qu'il devrait être marqué par le lancement officiel de la zone de libre-échange continentale africaine, qui se veut un projet phare de l'Agenda 2063 et une vision à long terme de l'UA pour une Afrique intégrée, prospère et pacifique.


La future zone de libre-échange continentale, qui constitue un pas important et un jalon de plus sur la voie de l'intégration de l'Afrique, se traduira par la création d'un marché commun des biens et services de plus d'un milliard de consommateurs avec un produit brut combiné de plus de 3.000 milliards de dollars.


Aussi, la zone de libre-échange continentale induira un accroissement du commerce intra-africain de 52 % à l'horizon 2022 et ouvrira la voie à la mise en place d'une union douanière d'ici quatre ans et d'une communauté économique africaine d'ici 2028.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct