En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.06.2021 à 15 H 05 • Mis à jour le 11.06.2021 à 15 H 05
Par
Diplomatie

La droite espagnole demande à rétablir les relations avec le Maroc, sa motion est rejetée

L’Assemblée plénière du Congrès espagnol a rejeté ce jeudi une motion du Parti Populaire (droite-PP) qui demandait au gouvernement de Pedro Sanchez de rétablir « dans les plus brefs délais » les relations avec le Maroc face à la « crise grave » vécue avec le pays voisin et de renforcer la présence de la police et Guardia Civil à la frontière sud, comprendre les enclaves de Ceuta (Sebta) et Melilla.


Dans son initiative, le PP a tenu face à l’Exécutif « le rôle de plus en plus flou » de l’Espagne dans l’UE, l’espace transatlantique et la Méditerranée, soulignant de manière unique sa gestion de la récente crise diplomatique avec le Maroc.


Les partisans de la formation de Pablo Casado ont exhorté l’Exécutif à rétablir des relations de coopération et de bon voisinage pour concevoir « une stratégie à long terme », a rapporté l’agence Europa Press.


De son côté, le PSOE (socialiste), par la bouche d’Héctor Gómez , a condamné le PP accusé de « tenter une fois de plus d’obtenir un gain politique ».


La proposition du PP a obtenu 143 voix pour et 204 voix contre, dont celles du PSOE, Podemos et une bonne partie de ses partenaires parlementaires au Congrès.


Le texte du PP a également appelé le gouvernement à « travailler pour regagner l’influence et la crédibilité de l’Espagne à l’étranger », ainsi qu’à réorienter sa politique étrangère non seulement en Europe mais aussi aux États-Unis.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct