En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.05.2021 à 13 H 16 • Mis à jour le 28.05.2021 à 13 H 16
Par
Coopération

La France disposée à accompagner le Maroc dans la mise en œuvre de son NMD

La France a exprimé, jeudi, sa disposition à accompagner le Maroc dans la mise en œuvre de son nouveau modèle de développement.


« Nous avons pris connaissance avec un grand intérêt du rapport sur le Nouveau Modèle de Développement, produit par la Commission spéciale (…), nommée par SM le Roi Mohammed VI », a affirmé la porte-parole du Quai d’Orsay dans une déclaration à la MAP.


« La France et le Maroc entretiennent une relation ancrée dans l’histoire, marquée par l’amitié et par un partenariat d’exception. Cette relation se traduit par une volonté commune de renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines », a souligné la porte-parole, ajoutant que « le Maroc est d’ores et déjà la première destination des investissements français sur le continent africain, avec plus de 950 filiales d’entreprises françaises générant plus de 100 000 emplois ».


Le Maroc est par ailleurs le premier bénéficiaire des financements de l’Agence française de développement dans le monde, a indiqué la porte-parole.


Dans ce cadre, a-t-elle dit, « la France se tient à la disposition du Maroc pour l’accompagner dans la mise en œuvre de ce nouveau modèle de développement ».


Le rapport général de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) sur le Nouveau Modèle de Développement a été présenté mardi au Roi Mohammed VI.


Ce nouveau modèle de développement se base sur « une ambition nationale de propulser le Maroc, sur différents domaines d’ici 2035, dans le tiers supérieur des différents classements mondiaux des Nations », commente la MAP.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct