En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.11.2017 à 19 H 20 • Mis à jour le 28.11.2017 à 19 H 20
Par
Investissement

La riziculture de Sefrioui au Sénégal retoquée par Macky Sall

Le président Macky Sall a décidé l’annulation de l’attribution de 10 000 hectares de terres à Afri Partners, société appartenant à Anas Sefrioui, devant servir à monter un projet de riziculture dans le nord du Sénégal, rapporte Yabiladi citant la presse locale qui annonce le couperet du ministre délégué chargé du Budget, Birima Mangara, lors d’un vote à l’Assemblée nationale.


Ces terres situées à Dodel et Demette devaient permettre au groupe marocain de répondre à une politique étatique sénégalaise d’autosuffisance en riz d’ici 2017.


Après d’interminables sit-in durant l’été, un collectif de villageois avait présenté dans ce sens un recours devant la Cour suprême sénégalaise pour faire barrage au contrat d’Etat validé en septembre dernier. Les berges du fleuve Sénégal, bassin traditionnel de production du riz, concentrent des centaines de milliers de petits producteurs disposant de petites exploitations agricoles familiales.


Le projet de Sefrioui, chiffré à 1,17 milliards de dirhams, comptait industrialiser une production vivrière à faibles rendements. Ce qui risquait d’impacter, selon les petits exploitants, les prix à la baisse.


Un contrat programme devait cependant rapporter, selon Dakar, plus de 115 000 tonnes de riz annuel, réduisant ainsi le déficit en riz du pays estimé à 1 million de tonnes. Pour la seule année 2016, le Sénégal a importé d’Asie plus de 860 000 tonnes de riz pour les besoins de sa consommation intérieure.

Par
Revenir au direct