logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.09.2022 à 17 H 17 • Mis à jour le 12.09.2022 à 17 H 17 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
résultats

La TGR enregistre un déficit budgétaire de 24,8 MMDH au titre des huit premiers mois de l’année

La situation des charges et ressources du Trésor sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, dégage un déficit budgétaire de 24,8 milliards de dirhams (MMDH) durant les huit premiers mois de l'année, contre un déficit de 40,5 MMDH à fin août 2021, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR).


Ce déficit tient compte d'un solde positif de 27,8 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’État gérés de manière autonome (SEGMA), indique la TGR dans son bulletin mensuel de statistiques des finances publiques (BMSFP) d'août 2022.


Ainsi, les recettes ordinaires brutes ont augmenté de 14,7 % à 192,1 MMDH, suite à la hausse des impôts directs de 26,4 %, des droits de douane (21,6 %), des impôts indirects (15,8 %), des droits d'enregistrement et de timbre (16,2 %), ainsi qu'à la baisse des recettes non fiscales de 19,8 %. Les dépenses émises au titre du budget général ont, quant à elles, été de 274,9 MMDH, en progression de 10,2 % par rapport à leur niveau à fin août 2021, en raison de la hausse de 13,4 % des dépenses de fonctionnement, de 12 % des dépenses d'investissement et de la baisse de 0,1 % des charges de la dette budgétisée.


La diminution des charges de la dette budgétisée de 0,1 % s'explique par l'augmentation de 0,1 % des remboursements du principal (30 094 millions de dirhams (MDH) contre 30 065 MDH) et par le recul de 0,3 % des intérêts de la dette (23 620 MDH contre 23 702 MDH).


La TGR souligne également qu'à fin août 2022, les engagements de dépenses, y compris celles non soumises au visa préalable d'engagement, se sont élevés à 404,1 MMDH, représentant un taux global d'engagement de 59 % contre 60 %, notant que le taux d'émission sur engagements a été de 85 %, soit le même niveau un an auparavant.


Sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, le solde ordinaire enregistré à fin août 2022 a été négatif de 2,82 MMDH contre un solde ordinaire négatif de 7,23 MMDH un an auparavant.


S'agissant des recettes des CST, elles ont atteint 96,6 MMDH, compte tenu des versements reçus des charges communes d'investissement du budget général pour 19,4 MMDH, contre 16,3 MMDH à fin août 2021. Les dépenses émises de ces comptes ont été de 69,3 MMDH, intégrant la part de ces comptes au titre des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux pour 2,4 MMDH. Le solde de l'ensemble des CST s'élève à 27,3 MMDH.


Pour les SEGMA, leurs recettes ont été de près de 1,43 MMDH, contre 1,47 MMDH à fin août 2021, en baisse de 2,5 %. Les dépenses ont augmenté de 3,3 % à 851 MDH.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct