logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.08.2022 à 12 H 31 • Mis à jour le 14.08.2022 à 12 H 31 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Diplomatie

L’An II des Accords d’Abraham annulé, seul Bourita s’était déclaré présent

Israël a annulé un sommet qui devait marquer, en septembre, les deux ans de la conclusion des Accords d'Abraham, signés avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan, afin de normaliser les relations avec Israël, apprend-on de la presse locale.


L'objectif de ce sommet était de « montrer au public les progrès significatifs réalisés dans le cadre des relations entre les pays participants, notamment l'approbation d'une série d'accords économiques et universitaires ».


Les diplomates de plusieurs pays arabes ont refusé de participer à ce sommet, exprimant des inquiétudes quant à la proximité de l'événement avec les prochaines élections israéliennes prévues le 1er novembre. Ce qui a conduit Israël à annuler l'évènement.


Alors que la plupart des pays avaient décliné l'invitation, le chef de la diplomatie Nasser Bourita, avait confirmé par contre sa participation en juillet dernier. Celui-ci est d'ailleurs attendu en Israël, en septembre, afin d’inaugurer l’ambassade du Maroc à Tel Aviv, comme nous le rapportions précédemment.


« C'est avec une grande tristesse que nous sommes contraints de reporter la conférence marquant le deuxième anniversaire des Accords d'Abraham en raison des exigences électorales et afin de ne pas entraîner nos partenaires dans la campagne », a déclaré le ministre de la coopération régionale, Issawi Frej, dont le ministère est à l'origine de l'événement, ajoutant que son département travaille actuellement à l'organisation d'un sommet alternatif après les élections.


Pour rappel, le premier anniversaire de la signature des Accords d’Abraham avait été célébré par une vidéoconférence organisée par le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à laquelle ont participé les ministres des affaires étrangères israélien et marocain, ainsi que le conseiller diplomatique du président des Émirats arabes unis et l'ambassadeur américain à Bahreïn, fait-on savoir.


Le Soudan n'avait pas envoyé de représentants pour y assister, bien qu'il ait également signé l'accord de normalisation des relations avec Israël, poursuit la même source.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct