En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.11.2017 à 22 H 07 • Mis à jour le 10.11.2017 à 22 H 07
Par
Coalition

L’Arabie saoudite a levé partiellement le blocus du Yémen

La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite et à laquelle participe le Maroc, a levé partiellement le blocus imposé au Yémen où la situation humanitaire inquiète au plus haut point les agences de l’Onu.


La coalition mise en place par Ryad en 2015 contre les milices chiites Houthis avait annoncé lundi la fermeture temporaire des accès aériens, terrestres et maritimes afin d’empêcher l’armement des rebelles Houthis par l’Iran.


Jeudi, le poste frontalier d’Al Wadea, dans le sud-est du Yémen, a été rouvert, ont constaté des témoins, permettant le passage de vivres et d’autres biens.


En dépit de ce relatif assouplissement, l’Onu redoute que ce blocus n’aggrave la crise humanitaire qui place déjà sept millions de Yéménites sous la menace de la famine et a favorisé une épidémie de choléra qui a touché près de 900.000 personnes.


Si le blocus du port de Hodeidah et de l’aéroport de Sanaa, la capitale, ne sont pas levés sous peu, les réserves du Yémen en carburant et en vaccins risquent d’être épuisées, prévient la représentante de l’Unicef dans le pays, Meritxell Relano.


Les prix du carburant ont augmenté de 60 %, les produits alimentaires de base commencent à manquer et des cas de diphtérie ont été signalés, a-t-elle dit lors d’une conférence téléphonique avec la presse à Genève.


“La situation qui était déjà catastrophique empire encore” , a-t-elle déclaré. “L’impact de tout cela est inimaginable en termes de santé et de risques de maladie.” 

Revenir au direct