En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.09.2017 à 12 H 55 • Mis à jour le 22.09.2017 à 12 H 55
Par
Médecine

Le chirurgien interdit d’exercer en France pratique « légalement » au Maroc

Le chirurgien Salah Benlahrir qui avait été mis en examen pour homicide involontaire sur un jeune patient et soumis à un contrôle judiciaire qui lui interdit d’exercer la médecine en France avait défrayé la chronique après s’être installé au Maroc. Le Républicain Lorrain qui avait fait état de sa situation, rapporte néanmoins aujourd’hui que « son contrôle judiciaire, instauré en août 2016, ne lui défend pas de quitter le territoire et l’interdiction de pratiquer la chirurgie ne s’applique pas au-delà des frontières ».


Le médecin a, en outre, fait appel de son interdiction d’exercer la médecine pendant 3 ans. En attendant d’être jugé devant le conseil national de l’Ordre des médecins, il ne peut cependant pas pratiquer de cœlioscopie, en vertu d’une interdiction administrative de douze mois toujours en vigueur. Mais là encore, cette contrainte ne vaut qu’en France, explique le journal local français.


Après avoir tenté de s’installer à son compte à Marrakech, Salah Benlahrir a rejoint une clinique privée, il y a deux mois, à El Kelaa Sraghna et exerce en chirurgie générale, viscérale et de l’obésité.


Son avocat français assure qu’il « répondra aux convocations de la justice française » et déplore une « mauvaise polémique ».

Par
Revenir au direct