logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.12.2021 à 16 H 34 • Mis à jour le 03.12.2021 à 16 H 34
Par et
Économie

Le déficit commercial en hausse de 26,6% par rapport à 2020

Le déficit commercial du Maroc s’est établi à 164,17 milliards de dirhams (MMDH) durant les dix premiers mois de cette année, en hausse de 26,6 % par rapport à fin octobre 2020, selon l’Office des Changes dans son récent bulletin sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs, relayé par MAP.


Ce déficit résulte d’une augmentation des importations (+22,9 % à 424,32 MMDH) plus importante que celle des exportations (+20,7 % à 260,15 MMDH), explique l’Office des changes, ajoutant que le taux de couverture s’est situé à 61,3 %. Par rapport à fin octobre 2019, période avant la crise liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), les exportations ont progressé de 9,4 % (22,1 MMDH) et les importations ont affiché une hausse de 3,3 %, indique la même source.


Le bulletin fait, en outre, ressortir que l’accroissement des importations de marchandises fait suite à l’augmentation des achats de la totalité des groupes de produits, principalement, des produits finis de consommation (+24,43 MMDH), des produits énergétiques (+17,74 MMDH) et des demi produits (+17,46 MMDH).


La hausse des achats des produits finis de consommation (+32,1 %) est due, essentiellement, à l’augmentation des achats des voitures de tourisme (+5,06 MMDH), ceux des médicaments et autres produits pharmaceutiques (+4,68 MMDH), attribuable aux achats de vaccins anti-covid et ceux des parties et pièces pour voitures de tourisme (+3,16 MMDH).


Ainsi, la part des achats des produits finis de consommation dans le total des importations passe de 22,1 % à fin octobre 2020 à 23,7 % à fin octobre 2021.


De son côté, la facture énergétique a augmenté de 43,1 %, en raison de la hausse des approvisionnements en gas-oils et fuel-oils (+9,2 MMDH) suite à un accroissement des prix de 34 %, conjugué à l’élévation des quantités importées de 10,7 %.


Les importations de ce produit à fin octobre 2021 demeurent, toutefois, inférieures à celles affichées durant la même période en 2018 et en 2019. Pour ce qui est des exportations, leur accroissement concerne l’intégralité des secteurs, essentiellement les phosphates et dérivés (+47,2 %), l’automobile (12,4 %) et le textile et cuir (+19,6 %).

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct