logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.03.2022 à 15 H 18 • Mis à jour le 24.03.2022 à 15 H 18 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et
Exécutif

Le gouvernement valide le projet de réforme du Conseil de la concurrence

Le Conseil de Gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du Chef de gouvernement Aziz Akhannouch, a approuvé le projet de loi n°41.21 modifiant et complétant la loi n°20.13 relative au Conseil de la concurrence, en exécution des instructions royales visant à préciser le cadre juridique dudit Conseil.


Pour rappel, en mars 2021, Mohammed VI avait demandé au gouvernement, alors dirigé par Saâdeddine El Otmani, de mener une refonte des statuts du Conseil de la Concurrence, alors que le Palais royal avait relevé des « dysfonctionnements » lors de son traitement du dossier explosif de l'entente des pétroliers.


Présenté par la ministre de l'Économie et des Finances, Nadia Fettah, ce projet propose d’introduire une batterie de modifications à la loi n°20.13, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d'un point de presse à l'issue du Conseil.


Il s'agit notamment de fixer les attributions du Président du Conseil et ses différentes instances décisionnelles pour éviter tout contentieux lié au chevauchement de compétences et ce, tout en habilitant le règlement intérieur du Conseil à répartir les prérogatives entre les instances précitées, a précisé Baitas..


Et d'ajouter qu'il est également question de statuer sur les modalités relatives au quorum légal dans les organes décisionnels, limitant la participation aux délibérations aux membres du Conseil. Outre l'engagement de confidentialité par lequel sont tenus ces membres, le Président du Conseil doit être autorisé à surveiller les conflits d'intérêts sur les affaires courantes, et mettre en place une procédure de contestation entre les membres et les décideurs.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct