En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.04.2021 à 23 H 24 • Mis à jour le 19.04.2021 à 23 H 24
Par
Importations

Le Maroc décide d’augmenter les droits de douane sur le blé

Le Maroc prévoit d’augmenter les droits de douane sur le blé tendre et le blé dur pour aider les agriculteurs nationaux à bénéficier d’un meilleur rendement attendu cette année en réduisant les importations, a déclaré Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, rapporte l’agence Reuters.


Les droits d’importation sur le blé ont été suspendus jusqu’en mai pour assurer la stabilité des prix et un approvisionnement stable après que le Maroc ait connu deux années de sécheresse consécutives, rappelle la même source.


Le nouveau droit d’importation sera annoncé dans les prochains jours, a déclaré Akhannouch aux parlementaires sans donner de détails. Cette décision réduira les importations et aidera les agriculteurs à commercialiser la récolte nationale, a-t-il déclaré.


Le Maroc importe généralement 2 à 3 millions de tonnes de blé tendre, principalement de France, en fonction de la production locale.


Suite aux pluies abondantes cette année, 4,2 millions d’hectares ont été ensemencés en céréales, dont 44 % en blé tendre, 34 % en blé dur et 22 % en orge.


La récolte de l’année dernière a été inférieure de 39 % à celle de 2019 en raison de la sécheresse, entraînant une augmentation de 46,3 % des importations de blé à 1,5 milliard de dollars, selon les données du régulateur des changes.


La banque centrale a déjà relevé sa projection de croissance économique pour 2021 par rapport aux prévisions antérieures basées sur une récolte céréalière prévue de 9,5 millions de tonnes, bien en hausse par rapport au 3,2 millions de tonnes l’année dernière.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct