En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.04.2017 à 17 H 02 • Mis à jour le 20.04.2017 à 17 H 02
Par
Quantum Global

Le Maroc, n°2 des destinations d’investissement les plus attrayantes d’Afrique

Quantum Global Research Lab lance l’Africa Investment Index (AII). Avec le Botswana, le Maroc, l’Égypte, l’Afrique du Sud et la Zambie constituent le top 5 des destinations d’investissement. Les cinq principales destinations d’investissement ont attiré un IDE net combiné de 13,6 milliards de dollars.



Le Botswana est l’économie la plus attrayante pour les investissements destinés au continent africain, selon le dernier Africa Investment Index 2016, réalisé par Quantum Global Research Lab, la succursale de recherche indépendante de Quantum Global, groupe international de sociétés actives dans les domaines du capital-investissement ainsi que de la recherche macroéconomique et de la modélisation économétrique.


Selon l’index, le Botswana se démarque par divers facteurs, dont la meilleure cote de crédit, la balance des comptes courants, la couverture de l’importation et la facilité des affaires.


Le Maroc a été classé deuxième sur l’index grâce à sa forte croissance économique, sa position géographique stratégique, l’augmentation des investissements directs étrangers, sa balance de couverture des importations et son environnement d’affaires globalement favorable.


L’Égypte s’est vu attribuer le troisième rang en raison de l’augmentation des investissements directs étrangers et de sa population urbaine croissante. Le quatrième pays sur la liste, l’Afrique du Sud, s’est distingué grâce à la croissance de son PIB, la facilité de faire des affaires dans le pays et son importante population.


Enfin, la Zambie a été classée cinquième sur la liste sur la base de son investissement intérieur et de sa disponibilité monétaire.


L’AII est essentiellement construit à partir d’indicateurs macroéconomiques et financiers et des indicateurs Ease of Doing Business Indicators (DBI) du Groupe de la Banque mondiale.

Revenir au direct