En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.11.2017 à 13 H 25 • Mis à jour le 07.11.2017 à 13 H 26
Par
Sahara

Le Polisario condamne lourdement des Marocains accusés de trafic de drogue

Au terme d’un procès expéditif tenu à huis clos, le Polisario a prononcé lundi 7 novembre un lourd verdict à l’encontre des ressortissants marocains tenu à huis interpellés le 18 juillet aux confins du Sahara et accusés de trafic de drogue, relève Yabiladi à la lecture d’une dépêche de SPS.


Les peines d’emprisonnements sont particulièrement sévères : 17 ans et 8 mois plus un mandat d’arrêt à l’encontre de « l’unique suspect en fuite », un membre du Polisario, 16 ans pour deux mis en cause et 15 ans pour les 17 autres.


Les mis en cause ont par ailleurs écopé d’amendes variant de 500 000 à 860 000 dinars algériens, indique la même source.


Le Polisario qui avait annoncer son intention d’internationaliser l’affaire avec la présence d’observateurs étrangers et d’avocats, a organisé ce procès « en catimini » à Tifariti, localité située à l’est du mur de défense militaire marocain « sous les regards passifs de la MINURSO », note Yabiladi. Pourtant, la mission onusienne suivait de près les agissements du Polisario sans pour autant être capable d’intervenir.


De leur côté, les autorités marocaines avaient affirmé ne pas avoir examiné le dossier, faute « d’informations crédibles ».

Revenir au direct